En cette période hivernale, le personnes sans abris sont particulièrement vulnérables. L'actualité récente nous l'a dramatiquement prouvé ces dernières semaines avec plusieurs décès.

C'est la circulaire interministérielle du 23 octobre 2008 qui précise les conditions de la mise en place du dispostif sous la responsabilité opérationnelle de chaque Préfet.

En Seine-Saint-Denis, deux niveaux sont appliqués :

- Le Niveau 1 est une veille saisonnière activée du 1er novembre au 31 mars.

- Le Niveau 2 est déclenché à l'initiative du Préfet lorsque les temprératures nocturnes sont inférieures à 0°.

Que se passe-t-il lors du niveau 2 ?

Si la préfecture (Seine-Saint-Denis) déclenche le plan grand froid, il est prévu la mobilisation de 300 places supplémentaires en CHU (Centre d'Hébergement d'Urgence) :

- 140 places en centre ou hôtel ;
- 160 places mises à disposition par les communes (gymnases).

Comment a débuté l'hiver ?

La capacité initiale de 651 places a été augmentée de 293 places en CHU. Le Préfet à déclenché le niveau 2 fin décembre.  Les villes d'Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, Montreuil-sous-Bois, Pantin, Rosny-sous-Bois,  et Tremblay en France ont été mobilisées.

Afin de répartir cet effort de solidarité sur l'ensemble du département et soulager les villes qui y sont engagées depuis le début, la ville de Noisy-le-Sec a été sollicitée par le Préfet la semaine dernière.

Fidèle à ses engagements en faveurs de personnes les plus vulnérables et à son esprit de solidarité, Alda PEREIRA-LEMAITRE, Maire (PS), entend répondre favorablement à cette demande.

En concertation avec ses Adjoints et en particulier Mohamed MECHMACHE, Adjoint (app. PC) à la jeunesse et aux sports, il a été proposé qu'une partie du gymnase LANGEVIN (pour ne pas pénaliser les utilisateurs de cet équipement) soit mis à disposition de la DDASS chaque nuit, de 18h à 9h, pour une période 14 jours.

Cette mise à disposition devrait débuter prochainement après que la DDASS et les services municipaux aient évalué les conditions de mise en oeuvre du dispositif.

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET.


A LIRE AUSSI :

A NOISY, OUVERTURE D'UN RESTO DU COEUR

A  AUBERVILLIERS, LES SANS-ABRIS ONT UNE ADRESSE

SEINE-SAINT-DENIS ; UN SDF RETROUVE MORT DE FROID DANS UNE CAVE