Dans le cadre de notre dossier ANRU sur la concertation menée dans le quartier du Londeau, nous avions, dans nos précédents articles, rappelé les grands principes d'un dossier ANRU, puis présenté les deux bailleurs sociaux impliqués dans le projet : LOGIREP et LA SEMINO.

C'est au tour des architectes et paysagistes de présenter trois projets de réaménagement.

Les orateurs tiennent une nouvelle fois à rappeler que les projets présentés sont des propositions de principe et que aucune n'est actuellement définitivement arrêtée.

Après un bref rappel de la situation existante (bâtit et voiries du quartier), les principaux points de diagnostic sont les suivants :

- Enclavement d'un quartier replié sur lui-même, qui tourne le dos à une voie structurante (Rue de Brément) [cliquez ici];
- Des problématiques de circulation automobile ;
- Problématique importante du stationnement (quantitatif et qualitatif), allant jusqu'à compromettre la sécurité (accès des pompiers), mais aussi la gestion urbaine de proximité (enlèvement des ordures ménagères par ex.) ;
- Voiries en impasses et barriérées ;
- Les emprises foncières publiques (gymnase, école, ...) / Privées (parcs locatifs) ;

LE PROJET A : Sans démolition de la barre Verlaine.

C'est le moins destructeur certes, mais le budget n'est alors que de 3 milions d'€.

- Seule une réserve foncière au sud du quartier (zone des boxes) permettrait l'installation d'un équipement sportif ou de locaux d'activités.

- Requalification de la rue de Brément par une revalorisation paysagère.

- Pour le reste du bâtit, la situation est figée. (pas d'amélioration structurelle).

LE PROJET B : Avec démolition partielle de la barre Verlaine.

Beaucoup plus ambitieux, il permet un budget de 30 milions d'€.

L'objectif premier est d'ouvrir le quartier sur l'extérieur par la démolition de la partie centrale de la barre Verlaine : Seules subsistent les extrémités (violet sur le photo montage).

Reconstruction de logements neufs (en rouge) : Quatre immeubles (A, B, C & D) avec des commerces en rez-de-chaussée.

Préservation de l'intimité du quartier, avec une place centrale favorisant la vie sociale (brocantes, podiums, manifestations culturelles,...)

Réhabilitation de l'ensemble des espaces extérieurs privatifs et communs : parkings privatifs sécurisés, aménagements paysagers, piétonnisation, réhabilitation de la barre Beaudelaire, sécurisation des espaces de jeux pour les plus jeunes,...

La réserve foncière évoquée au projet A (lieu des boxes) est là encore disponible pour un aménagement d'envergure à caractère sportif, économique,...

La rue Elsa Triolet est conservée dans son tracé actuel mais réhabilitée.

LE PROJET C : Avec démolition partielle de la barre Verlaine et suppréssion de la rue Elsa Triolet.

Ce projet C est semblable au projet B en ce qui concerne la démolition/reconstruction.

Elle differe essentiellement par le fait que la rue Elsa Triolet est supprimée et remplacée par du parking privatif sécurisé au profit des habitants de la barre Beaudelaire.

La rue Elsa Triolet supprimée, c'est l'actuelle rue Beaudelaire qui est transformée en voie de circulation principale sous la forme d'une "Zone 30".

A suivre

Jean-Emmanuel NICOLAU BERGERET

NOTRE DOSSIER ANRU :

A NOISY : CONCERTATIONS TOUS AZIMUTS

CONCERTATION A NOISY : QUEL AVENIR POUR LE LONDEAU

QUEL AVENIR POUR LE QUARTIER DU LONDEAU ? (SUITE DOSSIER ANRU)

AU LONDEAU, LA SEMINO S'IMPLIQUE DANS L'ANRU