Retour sur notre dossier ANRU dans le quartier du Londeau à Noisy-le-Sec.

Dans nos prédédents articles, nous avions évoqué les projets d'urbanisme proposés par les Cabinets d'architectes et de paysagistes, ainsi que les débats, parfois passionnés, qui s'ensuivirent.

Puis, tout comme lors de la concertation sur le tramway T1, la première réunion publique fût suivie d' ateliers urbains.

Un atelier urbain est une séance de réflexion et d'échanges entre d'une part les concepteurs de projet et d'autre part une cinquantaine de noiséens : Conseillers de quartiers (ceux du Londeau bien-sûr, mais aussi représentants des autres conseils), représentants de la vie associative (majoritairement des associations de locataires et d'associations ayant une prédominence sociale), commerçants,.. Bref, tout ce qui fait la diversité du quartier.

Un nombre de participants réduit mais représentatif pour favoriser des échanges constructifs.

C'est Monsieur Nasser FERRADJ qui modère les débats avec son calme habituel de fàçon à ce que chacun puisse s'exprimer et aussi s'écouter. Une assemblée studieuse, des questions pertinentes, des réponses claires et documentées, des échanges de qualité.

Les concepteurs ont donc rappelé brièvement les projets avec des images de synthès animées en 3D.

Car les enjeux des projets B & C (avec destruction partielle de la barre Verlaine) vont au-delà du simple bâtit. Il s'agit également de reconfigurer l'ensemble du quartier pour lui rendre une âme, en faire un lieu de vie sociale harmonieuse et dynamiser la vie économique.

Ce premier atelier a donc pour sujet principal : l'aménagement de l'espace et la propreté.

Voici donc quelques unes des observations ou interrogations formulées par les rapporteurs d'ateliers :

LES ASPECTS NEGATIFS :

- Problème de stationnements (nbre voitures/nbre places) ;
- Limiter la circulation automobile dans le coeur de cité (sécurité des enfants) ;
- Stationnements sauvages qui compromettent la SECURITE (passages pompiers) autant que la vie locale (passages de véhicules d'entretiens ou d'enlèvement des ordures ménagères) ;
- Manque de pistes cyclables ;
- Les logements visés par la destruction (une centaine) sont ceux des plus spacieux ;
- Problème d'entretien des espaces extérieurs (espaces verts et voisie) : La population souhaiterait un entretien par les services municipaux ;
- créer un espace vert de détente et de promenades de l'autre coté du pont (vers Rosny) ;
- Espace entre ludothèque et terrain de foot sous employé (pourrait convenir pour les ados) ;
- Absence d'abris poubelles (dans le style de Stéphenson) et aires de stokage pour les encombrants ;
- poubelles publiques insuffisantes et mal-propreté d'un certain nombre d'habitants ;
- Retirer les barrières intérieures dans la cité ;
Absence d' espaces de détente de proximité : jeux de boules, tables de ping-pong, aires de jeux pour les jeunes enfants, les ados,... ;
- Remplacer les grillages des espaces verts par des haies ;
- Absence d'un espace canin ;
- Impression négative sur le quartier par les personnes extérieures  ("ville annexe avec des grandes tours") ;
- Nuisances sonores : prévoir des murs anti-bruits autoroutiers [NDLR : Ecouter intervention de Mr Gilles Garnier, Conseiller Général PC le 13 janvier sur ce sujet] ;
- Nuisances nocturnes surtout l'été ;
- Squat des paliers et halls ;
- Problème d'éclairages dans toute la cité ;
- Horaires de transports mal adaptées (fin de service trop tôt pour certaines lignes ) [ NDLR : voir aussi aspects positifs] ;
- Commerces de proximité insuffisants et pas assez diversifiés ;
- L'ensemble du Londeau donne une sensation étouffante et une vision de labyrinthe.
- Inquiétude sur les charges locatives après les ré-aménagements ;

LES ASPECTS POSITIFS :

- Circulation automobile restreinte à l'intérieur du quartier (sécurité des plus petits) ;
- Appartements bien conçus ;
- quartier  convivial et solidaire ("village dans une ville") ;
- Bonnes dessertes d'autobus [ NDLR : voir aussi aspects négatifs] ;
- Rôle important de la pharmacie pour l'éducation à la santé [NDLR : applaudissements] ;
- Tissu associatif important et très impliqué. Conserver cette convivialité.
- Equipements : creche, médiathèque annexe, écoles, ...
- Conserver les arbres existants ;
- Créer un parking à la place de l'ancienne station service (Zone bleue le jour, libre la nuit) ;
- Conserver certaines habitudes conviviales (distribution de fleurs par la minicipalité, journée voisins-voisines,...)

Concernant les charges, Mr Nasser FERRADJ confirme qu'il n'y aura pas de répercussion sur les locataires suite aux ré-aménagements.

REPONSES PAR LES PORTEURS DE PROJETS :

[NDLR : Les réponses et suggestions sont argumentées avec des images de synthèse 3D]

- Convergence des observations par les différents groupes de travail ;
- Les point positifs portent essentiellement sur la vie sociale des habitants ;
- Les points négatifs portent sur l'aménagement général et les aires de détentes et de convivialité  (tous ages confondus) en particulier;
- Mauvaise délimitation entre espaces publics (entretien par la ville) et espaces privatifs (entretien par les bailleurs).

Sur ce point, les concepteurs rappellent que les projets soumis reposent en grande partie sur cet aspect par la "résidencialisation" de chaque immeuble : Espaces de stationnement, entrées d'immeubles, ...

Le problème du stationnement est un facteur primordial pour la réussite de ce projet (nouveaux parking souterrains sous les nouveaux batiments + parking actuel rue de Brément réhabilité : 150 logements neufs construits, et 250 places de parking prévues). La réalisation de parkings résidentiels (environ + 40 places) et le réaménagement de voiries peut augmenter les places de stationnements, mais il y a tout de même un déficit de places disponibles sur l'ensemble du quartier.

Sur le plan strict du nombre de places disponibles, c'est la solution C qui est la plus avantageuse d'environs 40 places.

La zone des boxes est-elle une bonne image pour le quartier ? Est-elle bien située ? [NDLR : Le sujet des boxes provoque une discussion animée que Mr FERRADJ est obligé de recadrer. Il rappelle à ce moment les enjeux de budget : L'ANRU implique la destruction au moins partielle d'une barre d'immeuble - voir articles précédents]

Prévoir les jeux pour les plus petits à proximité des logements (sécurité) et les espaces pour les plus grands plus éloignés (surface, bruit,..)

Rentrer dans les batiment par des espaces privatifs de qualité et différents pour chaque immeuble (diversification et personnalisation des végétalisations)

Equipements publics en centre de quartier complêté d'un centre social.

Importance de la place centrale prévue pour faciliter la vie sociale, l'animation. Une place qui pourrait être conçue comme "un théâtre à ciel ouvert"

La conservation des arbres. Les essences utilisées lors de la création ont une durée de vie courte. Il est prévu des essences à durée de vie plus longue. Les arbres en bon état phytosanitaire seront conservés.

Mr Philippe De VISSCHER, 1er Adjoint (PS) au Maire, souligne que le programme de construction par "LE FOYER NOISEEN" (à proximité de la rue des poetes) est un programme HORS Anru. Toutefois des conventions inter-bailleurs pourront être mises en place dans le cadre des relogements.

La SEMINO sera intégrée au projet (discussions en cours avec le Préfet).

Concernant la destruction partielle de la barre Verlaine et du nombre de logements détruits, les concepteurs attirent l'attention sur les contraintes techniques de destruction (liées aux joints de dilatation) et les problèmes de la reconstruction (impossible de construire en parallèle de la barre Verlaine).

Mr Patrick LASCOUX, 9ème Adjoint (LES VERTS) en charge de l'environnement (entre autres),  signale que la ligne 545 (navette) passera en ligne régulière prochainement (Juin probablement) et fonctionnera les week-ends avec une ligne et des horaires réétudiés.[NDLR : Voir aussi ci-dessus, aspects positifs et aspects négatifs]

Voilà donc les premières pistes étudiées lors de cet atelier. Nous n'y apporterons aucun commentaire particulier. Nous ferons une synthèse complête après le dernier atelier.

Le prochain portera sur les problèmatiques de voiries, de déplacements, d'accessibilité et de stationnement.

A suivre...

REPORTAGE :
Lionel DERRIEN &
Jean-Emmanuel NICOLAU BERGERET
© 15 janvier 2009 - JENB PRODUCTIONS
NOTE DES AUTEURS : Cet article a été rédigé sur la base d'un enregistrement audio de la séance. En notre qualité d'observateur, et pour permettre la sérénité des échanges,  nous ne pouvons pas diffuser publiquement son contenu. La Municipalité de Noisy-le-Sec  dispose toutefois d'un droit de copie gracieuse à la demande expresse du Maire.


NOTRE DOSSIER ANRU :

A NOISY : CONCERTATIONS TOUS AZIMUTS

CONCERTATION A NOISY : QUEL AVENIR POUR LE LONDEAU

QUEL AVENIR POUR LE QUARTIER DU LONDEAU ? (SUITE DOSSIER ANRU)

AU LONDEAU, LA SEMINO S'IMPLIQUE DANS L'ANRU

A NOISY : PROJET D'URBANISME POUR LE LONDEAU

LES PROBLEMES DE RELOGEMENTS AU LONDEAU

DEBATS PUBLICS APRES LES EXPOSES (bande audio)