Il ne fait pas bon d'être commerçant à Noisy-le-Sec. Pourtant cette librairie-papeterie n'a rien d'une boite à pandore. A part quelques jeux aux tickets numérotés (donc repérables) , et quelques pièces et billets issus de la vente de journaux, ce n'est semble-t-il pas un commerce très lucratif pour des malfaiteurs.

Et pourtant, cette librairie, déjà victime de vandalisme le 14 juillet, a été victime d'un nouveau (et enième) braquage ce jour vers midi.

Les forces de l'ordre sont pourtant rapidement intervenues en nombre pour rechercher deux individus cagoulés et décrits comme "armés" (armes véritables, armes à grenaille ou simples répliques factices ?) qui se seraient réfugiées, dans un premier temps, dans l'immeuble du 8/20 rue Jean Jaurès.

Recherches qui sont actuellement restées vaines.

Il n'y a pas eu de victime, et le montant du préjudice ne nous est actuellement pas communiqué.

Ce nouvel incident met toute la lumière, une fois de plus, sur l'absence d'une véritable présence policière de proximité, dissuasive,  dont la police municipale ne peut combler à elle seule toutes les lacunes de l'état  en matière de sécurité publique.

Plusieurs élus municipaux, relayés par Claude BARTOLONE, ont sollicité un véritable rattrapage en nombre d'effectifs de Police Nationale dans notre département. Ces courriers sont-ils suffisants ?

La réponse est claire : C'EST NON !

Il serait grand temps que nos élus, toutes sensibilités confondues, prennent enfin leurs responsabilités. Oui, il est grand temps que l'ensemble de nos 39 élus du Conseil Municipal organise une manifestation populaire et pacifique, devant notre commissariat "sub-divisionnaire" (un commissariat au rabais, en langage clair !)  afin d'exiger de l'état qu'il assume pleinement ses responsabilités.

Oui, je suis favorable à notre Police Municipale en sa qualité de police de proximité et son rôle de prévention, voire de médiation. Nous avons la chance, dans notre commune, d'avoir une excellente équipe menée par un chef de service très attentif à la déontologie et à l'éthique de sa profession assistés de fonctionnaires qui partagent cet état d'esprit.

Oui, je sais, pour l'avoir rencontré régulièrement, que notre Officier commandant le commissariat de Police Nationale, s'attache à multiplier la présence de ses effectifs sur le territoire de la commune. Autant que faire se peut avec les moyens qui lui sont accordés.

Mais force est d'admettre que notre ville sera insécure tant que l'état n'assumera pas ses responsabilités en donnant de véritables moyens humains (et accessoirement techniques) à notre Police Nationale.

Madame PEREIRA-LEMAITRE et ses Conseillers ne pourront se satisfaire indéfiniment de courriers restés sans réponse.

Il est grand temps que les Noiséens EUX-MÊME se mobilisent pour éradiquer cette plaie sociale que sont  l'insécurité et surtout les incivilités.

Il est temps d'agir ! Manifester... ou déménager !

Avant d'acheter un logement ou un commerce à NOISY-LE-SEC, prenez le temps d'y réfléchir.

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
© 11 juin 2009 - JENB PRODUCTIONS

A LIRE EGALEMENT :

TRANSPORTS EN ILE-DE-FRANCE : CONSEIL MUNICIPAL EXTRAORDINAIRE A NOISY-LE-SEC

NOTRE DOSSIER COMPLET SUR LE TRAMWAY ( articles & vidéos )

OFFREZ VOTRE SANG

WEEK-END SPORTIF A NOISY-LE-SEC

FOOT : AUX AMIS DISPARUS

ENFIN, LA CAMPAGNE ELECTORALE EST TERMINEE


EUROPEENNES A NOISY : REFLEXIONS

LES RESULTATS COMPLETS SUR NOISY-LE-SEC

LES GREVISTES DE TASSOS DELOGES PAR LA POLICE

UNE NOUVELLE PERMANENCE DE SOINS EN SEINE-SAINT-DENIS

ELECTIONS EUROPEENNES

LETTRE OUVERTE DE CLAUDE BARTOLONE (PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL 93) A NICOLAS SARKOZY

INCENDIE MORTEL A BOBIGNY : PREMIERES IMAGES VIDEOS

TOUTES NOS ARCHIVES