Quatre jours seulement après les graves incidents survenus à Noisy-le-Sec le dimanche 21 juin, était programmée une séance du Conseil Municipal.

Nous avons eu le plaisir de constater le présence de Jean-Paul LEFEBVRE, toujours aussi combatif et déterminé, 48h seulement après son intervention chirurgicale.

Pour ma part, j'avais sollicité une prise de parole par devant notre Assemblée Municipale, intervention qui m'a été accordée lors d'une suspension de séance et dont voici la teneur :

" Madame le Maire,

Madame la Députée,

Monsieur le Conseiller Général,

Mesdames et Messieurs les Elus,

Mesdames Messieurs, chers Noiséens,

Je remercie tout d’abord le Conseil Municipal de m’avoir accordé ce temps de parole en préambule de votre séance.

Cette requête fait suite aux graves incidents survenus dimanche 21 juin en marge de  la fête de la ville et de la musique, incidents aux cours desquels, Jean-Paul LEFEBVRE, Maire-Adjoint, a été grièvement blessé.

Alors que j’étais victime d’une agression, aggravée par le fait qu’elle était perpétrée en réunion par plusieurs dizaines de jeunes, voire très jeunes individus, Jean-Paul n’a pas hésité, au péril de son intégrité physique, à me porter secours en s’interposant face à cette horde de voyous.

Il est évident que si notre élu n’était pas intervenu c’est moi qui aurais été sérieusement blessé.

Je tenais donc à témoigner publiquement toute ma gratitude à Jean-Paul pour le courage dont il a fait preuve à cette occasion. De telles attitudes citoyennes sont suffisamment rares pour qu’elles méritent d’être soulignées.

Je tiens également à remercier nos Agents de Police Municipale pour la protection qu’ils nous ont apportée dès qu’ils ont eu connaissance des faits ainsi que les autres fonctionnaires communaux qui ont apporté leur soutien.

Je félicite également les blogueurs citoyens qui, malgré leur impertinence et souvent nos divergences éditoriales, ont symboliquement fermé leurs sites le lendemain en
témoignage de solidarité envers notre élu.

Ces dramatiques évènements mettent à nouveau en exergue les graves problèmes de sécurité publique auxquels notre commune est confrontée et dont souffrent, au quotidien, l’ensemble de nos concitoyens, comme beaucoup d’entre eux me l’ont encore rappelé ces derniers jours lors de leurs nombreux témoignages de soutien mais  aussi d’indignation.

Il est évident que les effectifs de la Police Nationale, dont est doté notre commissariat subdivisionnaire, sont aujourd’hui notoirement insuffisants et ne sont  pas en mesure d’apporter à la population la tranquillité à laquelle elle est légitimement en droit d’attendre de l’Etat. Notamment en raison de l’augmentation des actes délictuels commis sur notre territoire.

Même si nos élus ne sont pas décisionnaires sur ce sujet, il est de leur rôle de mettre en œuvre tous les moyens dont ils disposent  pour rappeler aux instances départementales et nationales de l’Etat l’attente forte des noiséens en ce domaine.

C’est pourquoi je sollicite de nos élus fassent front commun autours de notre Maire aux fins :

1°) De réitérer auprès de Mr Brice HORTEFEUX, nouveau Ministre de l’Intérieur, les doléances des noiséens afin que, sans délais, notre commissariat de Police Nationale retrouve le statut qu’il a perdu voici trois ans et que les effectifs y soient, en conséquence, sensiblement augmentés.

2°) D’alerter à nouveau Mme Michèle Alliot-Marie, aujourd’hui Garde des Sceaux, afin que le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, qui a à statuer sur nos délinquants présentés par la Police,  bénéficie, sans délai, d’un renforcement substantiel de ses moyens humains et matériels pour permettre un traitement judiciaire efficace et de qualité des affaires qui lui sont présentées.

3°) Enfin, si ces démarches n’aboutissent pas, envisager des moyens d’actions plus médiatiques : Pétition comme l’avait suggéré un Elu.

Les noiséens, dans leur globalité, sont en plein désarroi face à cette problématique et attendent de leurs élus des actions immédiates, unitaires et surtout concrètes pour préserver efficacement et durablement « le vivre ensemble », dans la richesse de sa diversité,
qu’ils ont connue il y a quelques années et qui s’est dramatiquement dégradé ces derniers temps.

Enfin, je terminerai cette intervention en rappelant qu’une enquête de police est instruite dans le cadre de l’agression violente dont a été victime Jean-Paul LEFEVRE.

Des élus et des noiséens ont assisté en tout ou partie à cet acte absolument inexcusable.

Je les invite donc à porter leurs témoignages auprès des enquêteurs et à casser l’omerta qui règne dans cette ville. Pour ma part, même si je n’ai eu à déplorer aucune blessure ni dommage matériel, une plainte a été déposée pour tentative d’extorsion aggravée et j’envisage de consulter les membres de notre association afin d’y donner les suites qu’il convient sur le plan associatif.



Je renouvelle toute ma gratitude à Jean-Paul, et lui souhaite un prompt
rétablissement tout en lui transmettant les messages de sympathie que de nombreux noiséens, toutes sensibilités confondues, m’ont invité ces derniers jours, à lui porter en cette période difficile qu’il traverse actuellement.

Je remercie Madame le Maire et le Conseil Municipal de m’avoir accordé ce temps de parole et de l'attention portée à mes propos."

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
Président de JENB PRODUCTIONS


A LIRE EGALEMENT :

A NOISY-LE-SEC, LA FETE DE LA MUSIQUE SE TERMINE EN EMEUTE :
UN ELU GRIEVEMENT BLESSE

APRES LES EMEUTES A NOISY : COMMUNIQUE DE PRESSE DU MAIRE

EMEUTES A NOISY : LES BLOGS SOLIDAIRES

APRES LES EMEUTES A NOISY : COMMUNIQUE DE PRESSE DU PARTI SOCIALISTE

APRES LES EMEUTES : LA REACTION DES JEUNES DE L'UMP

INSECURITE A NOISY-LE-SEC : LE RAS-LE-BOL DES NOISEENS

ELU AGRESSE A NOISY : L'AUTEUR S'EST LIVRE A LA POLICE

AUTRES INFOS SUR NOISY-LE-SEC

NOS ARCHIVES