Il aime les médias notre élu, Adjoint (app. PC) au Maire de Noisy-le-Sec, en charge de la délégation Jeunesse et Sports. Après ses apparitions régulières dans le journal LE PARISIEN, dont la plus récente dans l'édition du 28 juin, dont nous nous étions fait l'écho, le voici de retour dans une article, daté d'hier,  sur LePoint.fr titré : « Un regain de "chaleur" en banlieue ».



" (...) On est toutefois loin du scénario de 2005. "Il faut qu'on arrête de crier au loup", selon Mohamed Mechmache, éducateur à Clichy-Montfermeil,(...) "


On constate une fois de plus que "notre (???)" élu préfère se consacrer à nos amis Clichois qui, au demeurant méritent sans aucun doute de l'attention, plutôt qu'aux administrés qui, soit rappelé en passant,  lui apportent sa rémunération mensuelle et  dont il a, en principe la charge, EGALEMENT en dehors des derniers jeudis de chaque mois.

Si Monsieur Mohammed MECHMACHE préfère s'investir dans son association Clichoise, où il joue probablement un rôle social indéniable, qu'il assume ses choix et démissionne de notre Conseil Municipal où il ne tient généralement que des propos, disons, inadaptés à sa fonction d'élu (du moins sur la forme), pour s'investir pleinement dans notre ville voisine.

Au moins, on apprécie que Monsieur Nasser FERRADJ, qui s'est retrouvé dans la même situation - cruel dilemne entre une fonction associative et une fonction élective - a pour sa part ASSUMÉ ses nouvelles responsabilités électives  en se plaçant en retrait de son association - sans renier ni ses convictions, ni ses engagements, ni même son adhésion - pour se consacrer PLEINEMENT aux engagements qu'il a acceptés en début de mandat.

En fait, pour comparer deux personnalités aux parcours semblables (militants associatifs), Monsieur MECHMACHE préfère s'investir - de surcroît médiatiquement - à Clichy, alors que Monsieur FERRADJ donne la priorité à son action politique locale. Le premier préfère s'afficher dans les médias sur Clichy, le second, plus discrêt, préfère l'action de terrain auprès de ses administrés. C'est peut-être pourquoi on rencontre très régulièrement Nasser FERRADJ dans la ville de Noisy-le-Sec, y compris en dehors de toute manifestation ou de tout protocole.

Pour ma part, quitte à payer des impôts locaux (de plus en plus lourds) pour rémunérer mes élus, le minimum que j'en attende en retour, est qu'ils soient présents, disponibles et à l'écoute des administrés qui pourvoient leur salaire - pardon, indemnités ! -

Et comme Monsieur Mohammed MECHMACHE aime les médias, nous ne manquerons pas de relayer ses actions associatives sur Clichy dès que l'occasion nous en sera donnée.

Mais que Monsieur Nasser FERRADJ se rassure, nous me manquerons pas non plus d'évoquer sa large implication sur NOTRE commune, et elle est importante.

Quant à nous, électeurs, nous nous souviendrons, d'ici quelques années - 2012, c'est très vite arrivé - de ceux qui se seront consacré à LEUR ville (avec parfois des hauts et des bas, nul n'est parfait) - et ceux qui auront préféré s'occuper d'autres fonctions avec l'argent du contribuable.

A moins bien-sûr que Monsieur Gilles GARNIER, Adjoint (PC) au Maire et par ailleurs Conseiller Général,  Président du groupe "La gauche qui vous ressemble et vous rassemble", auquel appartient Monsieur Mohammed MECHMACHE ne rappelle son co-listier à ses obligations électives premières.

Qu'en pense Alda PEREIRA-LEMAITRE (PS), Notre Edile ?

Mais avant 2012, il y a les Régionales dans moins d'un an. Les contribuables noiséens sauront sans doute se souvenir des "engagements" de certains membres du Conseil Municipal et des listes auxquels ils appartiennent. Non ?

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
© 05 juillet 2009 - JENB PRODUCTIONS

RAPPEL : PETITION EN LIGNE

Nous rappelons par ailleurs que nous avons mise en ligne UNE PETITION POPULAIRE afin de réclamer le retour d'un véritable commissariat de Police Nationale, de plein exercice, avec les moyens humains et matériels suffisants pour assurer à tous une véritable tranquilité publique.

Pour information, après avoir rempli complêtement le formulaire, seuls vos prénoms et communes apparaissent sur internet, ET NOUS SEULS avons accès aux informations complètes.

Cette pétition sera ensuite adressée au Ministre de l'Intérieur PAR NOS SOINS.

En voici le texte :

"Les signataires de la présente pétition réclament que le commissariat de Police Nationale de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), actuellement commissariat sub-divisionnaire, retrouve son statut de commissariat de plein éxercice, perdu voici trois ans, et que les effectifs de la police nationale qui lui sont affectés soient substentiellement augmentés afin de préserver durablement la tranquilité publique qui n'est actuellement plus assurée dans cette commune de Seine-Saint-Denis."

Nous invitons tous les noiséens à y participer :

POUR SIGNER LA PETITION : CLIQUEZ ICI

A LIRE EGALEMENT :

FETE DE LA VILLE : LE REPORTAGE VIDEO

FETE DE LA VILLE : COMMISSION D'ENQUÊTE A NOISY-LE-SEC

BON ANNIVERSAIRE NOUASI-HEBDO

GRANDES CHALEURS D'ETE : PROTEGEONS NOS ANCIENS ET NOS PLUS JEUNES

PETITION : POUR UN VERITABLE COMMISSARIAT DE POLICE NATIONALE A NOISY-LE-SEC

APRES LES EMEUTES DE NOISY : LA MAIRIE OUVRE UNE COMMISSION D'ENQUÊTE

TRANSPORTS : UNE IDEE ORIGINALE POUR LE PROLONGEMENT DU TRAMWAY T1

UN ELU DE NOISY-LE-SEC PREFERERAIT-IL S'INVESTIR... A CLICHY-SOUS-BOIS ?

NOS ARCHIVES PAR TAGS-CIBLES, CATEGORIES ET MOIS