Vu sur Le Post.fr

Je lis  régulièrement vos pages et cette fois-ci, j'ai eu envie d'apporter mon témoignage quand j'ai lu certains commentaires.

La soirée d'halloween, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) moi j'y étais. D'abord merci, c'est sur vos pages que j'en ai entendu parler.

Habitante de ce quartier, mère de famille, je me suis dit "sympa, les gamins vont bien s'amuser". Je réside dans le centre ville depuis de nombreuses années et c'est la première fois que quelque chose est enfin organisée à cette occasion, car jusqu'à présent, seuls quelques groupes de gamins accompagnés de parents sonnaient à ma porte de façon non coordonnée. Je ne suis pas une fana de ce genre de fête venue des States mais mes enfants adorent surtout la petite dernière. Je suis donc descendue avec mes bambins et une copine en fin d'après-midi. Vraiment, tout était réuni pour une soirée sympa : stand de maquillage, vélo, foot, danse,...

Puis vers 20h00 effectivement la place s'est retrouvée plongée dans le noir. Et là malheureusement quand on habite le quartier, on ne croit pas à la panne. Eh oui, on a l'habitude et on sait déjà que la fête est finie et qu'il va falloir remonter avec les gosses. Un coup d'oeil à droite, l'autre à gauche et je vois un groupe qui avait déjà commencé à se former, mettre leurs capuches et autres costumes qui leurs sont familliers mais pas seulement à Haloween, mais quand ils décident de nos offrir à nos riverains un de leur dernier spectacle !

Je suis remontée à la maison et comme d'habitude, j'ai assisté comme beaucoup de riverains à ce triste spectacle. La police, cela ne sert pas à grand chose de les appeler, j'en ai fait l'expérience. La seule réponse obtenue est souvent la même "Ah, rue Jean Jaurès, on est au courrant, vous êtes la 10ème a téléphoné, on a pas de voiture". Un jour cela c'est finit par un accident. On aurait pu croire que cela les aurait calmés et fait surtout réflêchir, mais non cela continue !

Beaucoup de riverains du centre ville comme moi sont excedés par ce "bordel permanent". Je suis navrée pour le terme, mais je n'en vois pas d'autre : braquages, vitrine cassées, feux de poubelles, dalle du marché constament ouverte, dalle Dreyffus ouverte, le 14 juillet, rodéo voiture le week-end et j'en passe. Alors il y a les grands soirs et les incivilités permanentes.

Depuis, que j'habite cette commune, j'ai vu voir notre ville se déteriorer. Je ne fais pas de politique et je pense que quelle que soit la majorité en place, cela n'aurait pas empêché les choses de se dégrader.

Alors, la vrai question qu'il faut se poser aujourd'hui c'est : " que fait-on pour réinvestir les lieux" ? Car soyons clairs, moi samedi soir j'ai reçu le message suivant "le quartier nous appartient ! pas touche !" et comme tout le monde j'ai bien reçu le message et je suis rentrée chez moi. Alors peut-être me trouverez vous lâche mais la sécurité de mes enfants d'abord. Je pense que Madame le Maire a essayé mais nos joueurs locaux ont gagné. La réalité est bien là.

                                  

Je ne sais pas si "Socialiste" habite le quartier, je pense que non à lire ses commentaires, j'aimerais bien connaître ces solutions. Car pour l'instant force est de constaer que ces dégradations nous coûtent cher et qu'au final c'est nous les noiséens qui payont la note. Je suis pour la prévention mais je crois que pour eux, il est trop tard.

Alors, me direz-vous mais pourquoi pas partir puisque vous n'êtes pas contente. Avant même que vous me posiez cette question, je vais vous répondre parce que malheureusement ma situation économique et sociale ne me le permet pas. Alors, je subis et je me tais d'habitude pour ne pas avoir de problème dans le quartier.

En tous cas merçi, de dire tout haut ce que beaucoup de noisyéens pense tout bas. Pour nous c'est une chance que vous habitiez notre quartier pour témoigner de la dégradation que subit le centre ville depuis quelque  temps.

L'observatrice

2 novembre2009

à lire sur lepost :

L'Insécurité publique sur Le Post.fr