Faisant suite à notre article publié ce matin et titré " Le Maire de Noisy-le-Sec sanctionné par le Tribunal Administratif ", nous reproduisons en son intégralité un communiqué de presse reçu ce jour 07 janvier 2010  à 19 h 37

   

Communiqué de Presse

Madame Alda Pereira-Lemaitre, Maire de Noisy-le-Sec

Le 7 Janvier 2010.

Le Tribunal administratif a annulé l'arrêté pris par Madame le Maire nommant Monsieur Martinez, Directeur Général des Services de la Ville de Noisy-le-Sec, à effet du 1er juillet 2008.

Cette décision, faisant suite à la requête déposée par Monsieur Olivier Deleu, conseiller municipal d'opposition (UMP), repose sur des aspects formels liés à cette nomination. Le verdict du Tribunal administratif ne juge en aucun cas des qualités professionnelles ou des capacités de Monsieur Martinez à conduire la nécessaire réorganisation de l'administration communale. Il repose sur le fait que Monsieur Martinez, titulaire du grade d'Attaché Territorial (catégorie A) ne justifiait pas, au moment de sa nomination, de l'échelon requis pour assumer les fonctions de DGS d'une commune de plus de 40 000 habitants. Il convient de préciser que la ville n'atteint pas effectivement cette strate démographique car au dernier recensement officiel, sa population s'élève à 39 066 habitants. Dans ces conditions, il était tout-à-fait normal de recruter un attaché territorial titulaire pour exercer les fonctions de DGS.

Toutefois et afin de garantir la régularité de ce recrutement malgré le doute juridique lié au statut de Monsieur Martinez, Madame Pereira-Lemaître avait sollicité l'avis de Monsieur le Préfet. Celui-ci, par un courrier signé du Sous-Préfet d'arrondissement, informait le Maire de Noisy-le-Sec de son accord sur ce recrutement en fixant une condition de régularisation administrative. Le Préfet de Seine Saint-Denis demandait que Monsieur Martinez s'engage à passer l'examen professionnel d'Attaché Principal sous un an. Cette exigence a été respectée. En effet, M. Martinez a été reçu à l'examen professionel dès la session du printemps 2009.

C'est donc en toute bonne foi et en plein accord avec la Préfecture de Seine Saint-Denis, que Madame Pereira-Lemaître a effectué ce recrutement.

Après seulement 18 mois d'exercice de ses fonctions, Monsieur Martinez a mis en oeuvre un vaste plan de réorganisation de la collectivité lui permettant de retrouver efficacité administrative, économie de gestion des deniers publics et ce, dans le cadre d'un dialogue social retrouvé avec le personnel.

Madame Pereira-Lemaître rappelle que cette décision de justice repose uniquement sur le fait que la Ville de Noisy-le-Sec a été "surclassée" ville de plus de 40 000 habitants sur la demande de la majorité municipale précédente qui souhaitait, par ce biais, pouvoir recruter des cadres de direction supplémentaires, dont la présence au sien de la collectivité n'a pas marqué les mémoires, ainsi que de bénéficier de la possibilité de recruter un troisième collaborateur au cabinet du maire.

Le Maire de Noisy-le-Sec souligne que cette procédure initiée par le représentant UMP de l'opposition municipale s'apparente à une tentative de déstabilisation de l'administration communale dans un but politicien et sans autre objectif que de desservir grandement les intérêts des Noiséens, du personnel communal, et plus largement du Service Public.

Madame Pereira-Lemaître rappelle que, lors de sa prise de fonction, elle a été confrontée à une administration communale désorganisée, un personnel communal en souffrance et un mode de gestion contraire au intérêts de la commune et de ses habitants.

Pour l'heure, le Maire de Noisy-le-Sec réaffirme son soutien plein et entier à son Directeur Général des Services, Monsieur Martinez, dont les qualités personnelles et professionnelles ainsi que le travail fourni depuis son arrivée ont démontré l'efficacité au seul service de l'ensemble des Noiséens.

Fin de communiqué

Muriel NICOLAU-BERGERET
© 07 janvier 2010 -
JENB PRODUCTIONS

à Lire également sur nos pages :

-
Il veut rentrer dans son parking, il se fait tabasser
- Inquiétante progression des faits-divers à Noisy-le-Sec
- Lettre ouverte aux 39 Conseillers Municipaux de Noisy-le-Sec
- Rétrospective 2009