Voilà un autre sujet dont l'inquiétude a été à plusieurs reprises évoquée lors de réunions publiques ainsi qu'au gré de nos rencontres avec les habitants. Ce thème avait également été débattu lors des réunions préparatoires à l'opération Anru dans le quartier du Londeau.

    Espace commercial dans le quartier du Londeau à Noisy-le-Sec en janvier 2009
     © Archives JENB Productions

Quel constat, quelles attentes ?

Nous n'évoquerons pas ici les commerçants non sédentaires du marché des Découvertes. L'offre commerciale y a été un peu renouvellée et la qualité des produits (alimentaires en particulier) y est reconnue dans plusieurs spécialités.

A Noisy-le-Sec (93 Seine-Saint-Denis), qui compte un peu plus de 300 commerces sur son territoire, c'est le centre-ville qui est la zone commerciale la plus dense, avec 187 locaux commerciaux¹. Et, depuis maintenant plusieurs années, le renouvellement des baux s'est fait au détriment de la diversité de l'offre. Les noiséens se plaignent d'une trop forte présence de certains commerces : Agences bancaires, agences immobilières, coiffeurs, opiticiens, retauration rapide de type Kébab, taxiphones,...

Un constat partagé par la municipalité de gauche qui n'a pas hésité à faire usage de son droit de préemption sur le local qui accueilllait l'enseigne "Vidéo-Futur", pour justement limiter l'implantation de commerces déjà fortement représentés. Mais un droit de préemption qui nous coûte pas mal de sous tout de même.

Quelles perspectives ?

Difficile de répondre. Car si tout le monde réclame des commerces de proximité, il faudra savoir les attirer et surtout les conserver. La quincaillerie du 20 rue Jean Jaurès a disparu depuis plusieurs années et n'a pas été remplacée. Pour le moindre petit bricolage, il faut aujourd'hui aller dans l'une des grandes enseignes spécialisées qui reversera ses impôts professionnels aux mairies voisines, mais pas à la notre. De même, plus récemment, l'unique magasin de jouets a fermé... et c'est l'agence immobilière limitrophe qui va s'agrandir. Tout le contraire de la politique souhaitée par la municipalité.

Des achats citoyens ?

Cela pourrait rappeler les slogans d'il y a deux décénnies : « Achetons français » lorsque les constructeurs automobiles japonais arrivaient en force sur le marché national menaçant nos constructeurs héxagonaux. Pourrait-on dire aujourd'hui : « Achetons noiséen » ?


Chiche !

Sauf qu'avec la paupérisation de la population noiséenne, nous sommes tous confrontés à la réalité d'un pouvoir d'achat exsangue qui ne nous laisse guère le choix, même pour l'alimentaire de base. Mieux vaut aller dans un hard-discounter d'une ville voisine que dans l'une des deux moyennes surfaces locales. Y' a pas photo sur l'addition.

Et je n'évoque pas ici la fiscalité municipale. Si elle est aussi oppréssante que la fiscalité locale des ménages, il est à craindre que cela ne soit guère encourageant pour s'implanter.

Une réunion publique pour redynamiser le commerce

La population noiséenne et les professionnels sont invités à débattre sur cet enjeu majeur de notre ville sur la base d'un diagnostic réalisé par le Cabinet Pivadis, en préambule d'une opération FISAC (Fond d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce), fond qui permet d'épauler les professionnels dans leurs démarches de valorisation de leurs commerces : Accessibilité aux PMR, rénovation de vitrine, aménagements de voirie,...

Vous y êtes attendus nombreux.

Mardi 26 janvier 2010 à 19 h 30
Hôtel de Ville, salle des mariages

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
© 24 janvier 2010 - JENB PRODUCTIONS

Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet ? Vous avez repéré une erreur ? Ecrivez à jenbproductions@dbmail.com avec votre correction et en indiquant l'url du post.

à Lire également sur nos pages :

- Interco : Le Maire de Pantin élu président d' Est Ensemble
- Liberté d'expression : Un blogueur refoulé aux voeux du maire
- Faits-divers : Un appartement s'écroule sur un commerce
- Vie syndicale : Le Maire reçoit une délégation CGT
- Logement social : Le Maire renoue le dialogue avec les amicales
- Concerts : 5ème édition du cercle à musique
- Solidarité : Solidarité avec Hâïti à Noisy-le-Sec

Sur Le Post.fr :

-
Le Tag Est Ensemble
- Le groupe Est Ensemble


¹ Source : Annexes à la délibération n° 2009/09-14 du Conseil Municipal en date du 15 octobre 2009