C'est quoi cette histoire ?

Depuis son article titré "Adieu ma concubine"  en date du 29 janvier dernier, le posteur  " 93sang30 " ne cesse d'alerter la blogosphère sur une présumée censure dont son site serait l'objet de la part des élus de Noisy-le-Sec (93 Seine-Saint-Denis), puisque l'accès à ce dernier ne serait plus accessible des batiments municipaux et en particulier de la Mairie. L'auteur compare même notre municipalité à la dictature chinoise puisque son article débute ainsi : « A l'image des mésaventures de Google, Youtube ou Facebook en Chine, les sites satiriques Nouasi Hebdo et 93sang30 ne sont plus accessibles depuis les ordinateurs connectés à internet depuis la Mairie. Est-ce dû à un problème technique ? Peut être un problème de trafic trop important qui perturberait la consultation des autres sites ? Non : ils ont été tout simplement censurés. Leurs adresses IP ont, tout simplement été volontairement bloquées par la Municipalité »

      Erreur 404 -  image d'illustration

Un article contraire à la charte du Post

Il récidive dans sa position de victime dans son article du 1er février, article dans lequel il prétend : « Vous le savez, les accès aux sites 93sang30 et Nouasy Hebdo ont été censurés alors que des sites de rencontre ou pire le site de JENB PRODUCTION seraient, encore aujourd'hui, consultables depuis n'importe quel ordinateur connecté à internet depuis la mairie

On remarquera au passage la libre interprêtation de la charte du Post par François Duarté, son auteur, qui n'hésite pas à qualifier nos pages de « pire qu'un site de rencontres », ce qui au dela à l'injure qu'elle représente, est totalement contraire à la charte du Post qui stipule expressement l'interdiction des attaques  entre posteurs.

La majorité de la "Postosphère" noiséenne approuve la décision municipale

Mais ces deux articles de 93sang30 ont suscité bien des réactions et des posts en réponse.

Ainsi,
le posteur " moisy ", dans un post daté du 29 janvier en réponse au premier articleconteste  la  notion  de  censure  en  ces  termes   :   «   Ce  que vous  [NDLR : 93sang30] relevez n'est pas une atteinte à la liberté d'expression, mais simplement une mise aux normes des règles de sécurité interne à chaque entreprise.» Il fait par ailleurs référence à un post vidéo (du 28 janvier) concernant Paris-Match, et provenant  de notre ami posteur " FullhdReady ", spécialisé dans les posts audiovisuels.

Un avis partagé par
le posteur " la rumeur " qui, dans un article daté du même jour et titré « L'utilisation du web dans l'entreprise : Les menaces » fait un rappel législatif de quelques références juridiques en la matière.

   

Erreur 404 -  image d'illustration

Pour ce qui nous concerne, au travers de quelques réactions déposées sur ces différents articles, notre position globale était la suivante : « (...) De là à crier à la censure, il faudrait ramener les problèmes à leur juste valeur. Il y a, je pense à Noisy-le-Sec, des problèmes bien plus fondamentaux que ce problème de connexion au demeurant dérisoire. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant, de nombreuses administrations et entreprises limitant les accès internet (...) Mais au demeurant, tout cela n'est qu' un "non-évènement" (...)  ».

Suite au second article de 93sang30, publié le 1er février, le posteur " la rumeur ", dans un post minimaliste du même jour et  titré : « Internet au travail : Tout n'est pas permis », fait réponse en se référant à un article paru le jour même dans le quotidien Le Parisien et qui consacrait sa une à cette thématique de l'utilisation d'internet au travail. [1] [2] [3]

Le 3 février, le posteur " moisy ", en réponse au post précédent de " la rumeur " , titre : « Irresponsabilité : mode d'emploi ». Il fait référence à un posteur qui incitait les fonctionnaires à se mettre en arrêt maladie et qui depuis a été censuré puis modifié.

Le même jour, ce sont
les posteurs " jeunespopnoisylesec " [NDLR : Jeunes UMP] qui, dans un article titré « Censure or not censure » donnent raison à la mairie mais s'interrogent sur la sélection des sites bannis : « Mais au delà de la polémique, la grande question c'est : pourquoi cette histoire fait-elle autant de bruit ? Si des agents municipaux sont capables de dire que l'accès aux blogs vient d'être interdit, alors nous ne pouvons que donner raison à la mairie, car cela signifie que les agents passent beaucoup de temps devant les blogs en question. Mais en contrepartie, pourquoi ces blogs plutôt que d'autres ? D'autres mériteraient le même traitement, après tout ! ».

Plus curieux encore. Le 4 février, en un post réponse aux jeunes pop,
le posteur " Jujube 93 ", qui n'est pas toujours d'accord avec nous, rejoint l'avis des posteurs précédents.  dans  son  article  fort humoristiquement titré : « Censure : Et moi, et moi... émois » et s'interroge, à juste titre, sur la pertinence des propos de 93sang30 en ces termes : « On peut effectivement s'interroger sur le postulat d'une telle indignation. La restriction de consultation des blogs procéderait de la censure ? ! ?

Je n'en ai pas le sentiment, apparement nouasihebdo s'en contrefout, JENB aussi, il n'y a guère que le blog qui s'autodéclare régulièrement censuré pour auto-commenter le bien fondé de la revendication qui entretient son statut de victime. Serait-ce donc favorable à l'audience ?
»

erreur 404image d'illustration

L'élu conteste la censure politique

Nous avons voulu en savoir plus sur ce problème ainsi soulevé par le posteur sus-nommé dont il voudrait sans doute faire un nouveau buzz trimestriel et crier à l'infâmie d'avoir ainsi interdit l'accès à sa prose dont la rage incisive est proportionnelle à l'absence d'information, ce vide sidéral.

Je m'en étais ouvertement exprimé dans une réaction à l'article des jeunes pop en ces termes : « Je constate par ailleurs que le blog à l'origine de "ce non évènement" n'est pas celui qui apporte le plus d'informations aux noiséens. Hormis de l'auto-congratulation et le "moi, je", nos concitoyens ne peuvent prétendre à y trouver une quelconque information sur la vie municipale. Pourtant, entre la vie politique, l'aménagement du territoire, les grands projets d'urbanisme, la richesse associative, la culture et le sport (j'en oublie), il me semble qu'il y a matière à rédactions d'articles.

Cette attitude dudit blog est d'autant plus incompréhensible que ses positions politiques sont de plus en plus confuses : Ouvertement de droite, donc d'opposition (ce qui est son droit) à son ouverture le 22 mars 2008, critiquant alors de façon systématique l'ensemble de la majorité, puis, un an plus tard, manifestant un amour (politique) immodéré pour notre Maire, tout en continuant à flinguer ses partenaires historiques (PC et Verts). Et maintenant depuis quelques mois, tapant sur le Maire tout en se victimisant dans des articles de plus en plus mégalomaniaques
. »

Retour vers notre élu. Il s'agit de Jean-Paul Lefèbvre (PS). Normal, il a, entre autres, la délégation "affaires juridique" et celle de "l'informatique".

Rencontre

JENB Productions : " Jean-Paul Lefèbvre, il circule actuellement sur le web que le bloggueur 93sang30 serait victime de censure sur le réseau de la Mairie. Confirmez-vous cette information ? "

Jean-Paul Lefebvre : " C'est éxact. Mais ce n'est pas de la censure. Nous avons constaté qu'un certains nombre de sites étaient consultés de la mairie et que cela n'avait pas de raison d'être. Les postes informatiques de la Mairie sont destinés à un usage professionnel "

JENB : " Le blogueur prétend que seul son site et celui de Nouasi Hebdo sont inaccessibles. est-ce vrai ? "

JPL : " Non, c'est faux. Vos pages également (sourire), ainsi que celles d'autres blogueurs. Mais bien plus largement que ces quelques blogs locaux, nous avons interdit l'accès à bien d'autres sites : Le site de rencontre Meetic, le réseau social Facebook, les sites de jeux en ligne de La Française des Jeux et du PMU, en sont des éxemples et nous allons poursuivre. "

JENB : " Ce n'est donc pas une décision politique ? "

JPL : " C'est une décision prise en qualité d'employeur. La Mairie doit veiller à ce que son réseau internet soit utilisé à des fins professionnelles. Elle doit également veiller à la sécurité de son système informatique et des données qu'il contient ".

JENB : " Le blog personnel de Madame le Maire est-il concerné par ces restrictions ? "

JPL : " Pas encore. Mais je vous le répète nous allons poursuivre les restrictions afin que le système informatique municipal ne soit utilisé qu'à des fins professionnelles. "

JENB : " Les connexions wi-fi des portables sont concernées également ? "

JPL : " Oui puisque ces bornes sont connectées au même serveur." 

JENB : " Dernière question : Ne craignez-vous pas que certains noiséens interprêtent ces restrictions comme de la censure politique ? "

JPL : " Non, bien au contraire. Les Noiséens nous reprocheraient de ne pas prendre toutes les dispositions techniques autorisées par la loi pour sécuriser un système informatique dont il convient de rappeler qu'il contient des informations importantes, parfois nominatives. Nous avons le devoir de sécuriser ces données personnelles ".

Un "non évènement"

Il n'y a donc dans cette mise en place de restrictions qu'une volonté affichée à sécuriser un système informatique et d'en optimiser les performances en évitant des surcharges de trafic qui n'ont pas lieu d'être.

Il y a donc lieu de s'interroger sur les motivations profondes de celui qui se pose aisément en victime.

Quant à nos lecteurs qui seraient concernés par cette mesure, ils auront tout loisir de visiter nos pages de chez eux.

Mais déjà, le Budget 2010 s'annonce... Je pense que les blogueurs noiséens devraient très vite retrouver le sens de la réalité...

Bonne fin de week-end à tous.

Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 07 février 2010 - JENB PRODUCTIONS

Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet ? Vous avez repéré une erreur ? Ecrivez à jenbproductions@dbmail.com avec votre correction et en indiquant l'url du post.

à Lire également sur nos pages :

-
Droit : Peut-on filmer un Conseil municipal ?
- Insolite : Que feriez-vous ?
-
Environnement : Anarchie automobile
- Bombe sociale : 1 million de chomeurs en fin de droit en 2010
- Liberté d'expression : Un blogueur refoulé aux voeux du maire
- Faits-divers : Un appartement s'écroule sur un commerce
- Vie syndicale : Le Maire reçoit une délégation CGT
- Concerts : 5ème édition du cercle à musique



Références sur Le Parisien

[1] Internet au travail : Le top 6 des sites bloqués
[2] Surfer au bureau, mode d'emploi
[3] Internet au travail : Mieux vaut connaitre vos droits