5'400 euros !



C'est le montant de la facture du téléphone portable de fonction du Chef de Cabinet du maire socialiste de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis)... pendant ses vacances à l'étranger.

Nouveau scandale que nous évoquions dans un article d'hier dans lequel Jean-Paul Lefèbvre (PS), Adjoint au Maire en charge des finances, nous informait que l'estivant indélicat avec les deniers publics se verrait contraint de rembourser l'utilisation à des fins personnelles de cet outils professionnel.

Inutile de dire que les noiséens commencent à avoir vent de cette nouvelle affaire ténébreuse et font part de leur mécontentement, pour ne pas dire de leur indignation, comme le démontre l'observatrice sur le Post.fr dans un article d'hier titré : « Je suis une contribuable en colère et je m'en explique »

Visiblement, l'addition risque de ne pas être que financière et commence à prendre une tournure politique dans un contexte déjà particulièrement difficile pour notre maire qui compte 74% d'élus d'opposition dans son Conseil Municipal.

Dans un communiqué particulièrement acerbe et incisif, à la hauteur de l'évènement, Nasser Ferradj, Maire-Adjoint en charge de la citoyenneté et des conseils de quartiers s'exprime en ces termes :

« Depuis plusieurs jours de nombreux noiséens m'interpellent pour me faire part de leur profond dégout face au montant exorbitant de la facture téléphonique du chef de cabinet de Madame le Maire. Pour beaucoup, ces noiséens ne partent pas en vacances et connaissent d'importantes difficultés sociales et je ne peux que leur exprimer mon indignation face à ce comportement indécent.

Je salue la grande vigilance de mes collègues Philippe de Visscher 1er adjoint au Maire et de Jean-Paul Lefebvre en charge des finances et président du groupe socialiste qui ont fait preuve de responsabilité et d'exemplarité en émettant un titre de recette contraignant M. Gharbi a payer lui-même cette utilisation privée de son téléphone professionnel mis à sa disposition par la Municipalité au titre de sa fonction de chef de Cabinet.

De plus, tout comme Christian Blanc, ancien Secrétaire d'Etat au développement de la Région Capitale, M. Gharbi doit prendre ses responsabilités et quitter ses fonctions au plus vite. Ses propres excès ne sauraient jeter le discrédit sur toute notre municipalité.


Nasser Ferradj
Maire-adjoint PS de Noisy-le-Sec
»

En tant que noiséen, contribuable et membre du parti socialiste, je ne peux que souscrire à la position sans ambiguïté de cet élu dont la conclusion est d'une limpide évidence.

Il me tarde désormais de connaitre les positions publiques qu'entendront prendre les présidents de groupes d'oppositions (PC, Verts, et droite municipale), qui jusqu'àlors se sont plutôt montrés frileux, pour ne pas dire silencieux, sur cet évènement qui illustre pourtant  de manière significative les griefs portés à l'encontre de notre édile socialiste lors des derniers conseils municipaux.

Il devient aujourd'hui autant évident que nécessaire que le fonctionnement de cette municipalité, à son plus haut niveau, soit profondement voire radicalement changé.

Pour ma part, mais cela n'est qu'un avis personnel, non seulement ce Chef de Cabinet indélicat doit se retirer. Le Maire devrait en faire de même.

Il est grand temps que cette mairie soit dirigée par des élus et collaborateurs ayant le sens de l'intérêt collectif.

Jean-Emmanuel Nicolau-Beregeret
© 03 juillet 2010 -
JENB Productions


A lire également sur nos pages Le Post.fr

-
Le Chef de Cabinet du Maire part en vacances avec son i-Phone de fonction : La mairie reçoit une facture de... 5'400 euros !

- Merci de votre fidélité sur nos pages Le Post : Avec plus de 7,7 millions de lectures en deux ans, notre audience a progressé de 65 % cette année

- Confrontations entre jeunes et police à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis (reportage sur place - vidéo)

-
Résumé de la grave crise politique que traverse notre ville

Toutes nos archives classées par mois, thèmes, et tags ciblés