Monsieur le Préfet,

Faisant suite aux démissions de nombreux élus de notre Conseil Municipal en dates des 16 et 30 septembre 2010, vous allez être amené à acter ces démissions et à procéder à la dissolution de notre Conseil Municipal de Noisy-le-Sec.

Compte tenu des graves griefs portés publiquement en séances du Conseil Municipal tant par les élus démissionnaires que par un représentant de notre personnel municipal à l'encontre de notre édile, et bien que dans ce cas de figure rien ne vous y contraigne par la loi, il m'apparaitrait comme oppurtun que notre ville soit placée dans les délais les plus bref sous délégation spéciale de la Préfecture de Seine-Saint-Denis jusqu'à l'élection de notre prochain(e) Maire(sse).

Ceci, aux fins de permettre à nos agents territoriaux de poursuivre leur mission de service public dans un climat serein à une période où, de surcroît, ils vont être amenés à organiser une élection municipale anticipée.

Après trente mois de climat délétère, de clashs répétitifs, du rejet du budget primitif 2010, de la non approbation du compte administratif 2009, notre ville est aujourd'hui déchirée.

A l'approche d'une campagne électorale annoncée, et afin que cette dernière puisse se dérouler dans un climat nécessairement serein, la délégation spéciale de votre Préfecture me semblerait pouvoir contribuer au bon fonctionnement de notre municipalité jusqu'à la constitution de notre prochain Conseil Municipal.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de mes respectueuses salutations.


                                                            Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
                                                            14rue Jean Jaurès
                                                             93130 - Noisy-le-Sec