Car Alda Péreira-Lemaitre, Maire socialiste sortante de nos toutes récentes élections municipales 2010, avait institué, dès le 31 décembre 2008, un réveillon du nouvel an aux côtés de ses administrés.

Le nouvel an du Maire : oui au lien social

Le principe en était fort simple, car basé sur la même formule que le pique-nique républicain du 13 juillet institué sous la mandature précédente de Nicole Rivoire (Modem ex UDF / mandatute 2003-2008) : On se donne rendez-vous en un lieu commun, chaque famille vient avec son panier repas, l'apéritif (et la coupe de champagne pour le 31 décembre) étant offerts par la municipalité. Pour cette version " nouvel an ", la soirée avait de plus l'avantage d'être animée par un Disc-Jockey.


VIVE 2009 ! [noisy réveillon maire 31 12 2008]

Et il faut bien le reconnaitre, ce fût l'une des rares bonnes idées de notre édile socialiste. " Sa " soirée du nouvel an avait le mérite de permettre aux Noiséeennes et Noiséens de passer un très bon réveillon. Y compris pour les plus modestes d'entre-nous, dont certains que j'ai croisés aux Restos du Coeur lors de mes reportages, et qui n'ont pas forcément les moyens d'arriver avec un panier très garni.

C'était le moyen aussi de rencontrer les élus, au premier lieu desquels le Maire, dans une ambiance plus détendue et moins formelle.

C'est un évènement qui crée du lien social et il parait nécéssaire de le perpétuer après la grave crise politique qui s'achève, crise qui a durablement déchiré notre ville. Noisy a besoin de se ressourcer, de faire une pause, et de repartir sur un nouveau souffle.

Noisy tourne une page : Recréons les liens sociaux disparus.

Après tant de déchirements, il est temps de penser à l'avenir.

Laurent Rivoire a, durant sa campagne, déclaré vouloir " être le Maire de tous les Noiséens". Propos qu'il renouvellera sans doute lors de son discours d'investiture vendredi prochain.

Et il faut bien le reconnaitre, le lien social a périclité sous la mandature de la Maire socialiste sortante, hormis la fête de la ville 2008, juste réajustée, mais commandée sous la mandature précédente. Mais hormis cela, rien de bien probant : La disparition de " Marché de Noël " (que l'on peut appeler " Marché de fête de fins d'année " pour les plus laïcs d'entre nous) ; Un " festival multiculturel " jamais renouvellé ; Une " Fête de la ville " transférée en 2010 après la catastrophique édition 2009, puis accouplée à " une fête des associations " qui avait disparue ; Une " fête de la musique " au rabais...

Le Marché de Noël

Il faut réinstituer cet évènement en Centre-Ville. C'est un temps qui permet aux Noiséens de se retrouver et d'échanger. Notre tissu associatif d'une part et le milieu artisanal d'autre part sont deux piliers pour un marché de Nôël réussi. Il pourrait très bien trouver sa place sur la dalle Dreyffus pour partie (occupation de l'espace), ce qui lui permettrait de bénéficier de la clientèle tri-hebdomadaire du marché aux comestibles, et l'autre partie pourrait être installée sur le Parvis de la médiatèque. Pour cette édition 2010, cela paraît compromis. Trop court pour l'organiser dans de bonnes conditions. Mais pourquoi pas pour l'édition 2011 ?

La fête de la ville

Il faut réinstituer cet évènement phare de l'année. Son principe initié par Nicole Rivoire ( sous les mandatures précédentes cette fête se déroulait au stade Huvier ) doit être replacé à cette période printannière de l'année moins capricieuse sur le plan météorologique. Le fait que cette fête ait été recentrée en 2008 et 2009 était une bonne idée. Cela facilitait les contacts dans un périmètre plus compact que la version 2007 qui s'étendait trop bas rue Jean Jaurès avec beaucoup trop d'espace entre les participants implantés sur la moitié basse de cette rue.

Voir ici en vidéos la fête de la ville 2006

La fête de la musique

Il faut qu'elle retrouve ses couleurs d'autrefois. Si l'idée en 2010 de faire participer bars et brasseries fût une bonne idée car redonnait à cette fête son originalité voulue par son concepteur Jack Lang : La spontannéïté, il lui manquait une ou deux scènes "plus institutionnelles" pour proposer des concerts émanant de nos talents locaux.

En 2011, le 21 juin tombe un mardi. Pourquoi ne pas faire la fête de la ville le dimanche 19 et conserver une scène montée sur le parvis de la médiathèque jusqu'au 21 pour proposer un concert ? Ce parvis a l'avantage d'être accessible aux personnes à mobilité réduite, dispose pour partie de larges escaliers servant de tribunes et sa superficie permet-même de danser.

Voir ici en vidéos la fête de la musique 2007

La fête des Associations

Si les Associations jouent un rôle important pour une fête de la ville réussie, il n'en demeure pas moins que c'est en septembre, lorsque les élèves sont en possession de leur emploi du temps scolaire, que les parents peuvent organiser les activités périscolaires des jeunes Noiséens. C'est pourquoi il apparait comme plus judicieux d'organiser un forum des associations en septembre. Et vu le nombre des associations, rien n'interdit de répartir les associations par thèmes sur deux ou trois sites. Gymnase Gentillini au Londeau, Gymnase Langevin, salle des mariages de l'Hôtel de Ville (d'autant que maintenant, grâce au démontage sauvage de l'estrade) il y a plus d'espace.

Pourquoi ne pas en profiter pour en  faire un véritable colloque des associations avec des intervenants extérieurs (juristes, assurances, comptables ... ) qui pourraient ainsi faire des exposés dans leur domaine de compétences aux responsables associatifs.

Nous avons la chance d'avoir à Noisy-le-Sec un tissu associatif très riche car très varié. Notre prochain Maire devra s'appuyer sur tous ces talents, en toute transparence.

Noisy a vécu quatre élections municipales en dix ans. La dernière mandature s'est révélée peu ambitieuse sur le plan associatif et il est indiscutable que le lien social original que sont tous ces évènements a périclité. Noisy a été déchirée pendant trop longtemps.

Il est aujourd'hui temps de recréer le lien social.

Réveillon du 31 décembre 2010 : Vous pouvez encore vous insncrire !

Contact pris ce jour avec le service des rélations publiques de la ville de Noisy-le-Sec, le réveillon du 31 décembre nous a été confirmé comme maintenu.

Vous pouvez donc vous inscrire jusqu'au mercredi 22 décembre inclus en contactant le service concerné par e-mail :

relations.publiques@noisylesec.fr

ou en adressant un petit courrier de réservation à :

Relations publiques de Noisy-le-Sec
115 rue Jean Jaurès
93130 Noisy-le-Sec
01.49.42.67.16

Vous devrez indiquer (par mail, courrier ou coupon réponse dans le journal municipal), votre nom, prénom, adresse, téléphone ainsi que le nombre d'adultes et le nombre d'enfants (en précisant l'âge de chacun) prévus.

Oui vraiment, il est grand temps de recréer du lien social à Noisy-le-Sec.

Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 16 décembre 2010 - JENB productions


La campagne électorale sur Le Post.fr

Le dossier spécial élections sur notre blog

Les vidéos de campagne