Je fais ici un commentaire suite au post de Giorgio Paparelle publié hier et titré « Don d'organes : Le geste d'un père à Lyon », relatif au jeune Kristofer Aroui, décédé dimanche soir dernier à l'âge de 27 ans à Lyon, des suites d'une agression à l'arme blanche, post par ailleurs ajouté sur nos pages. Mais le commentaire étant trop long, je n'ai eu d'autre option que d'en rédiger un post malgré tout.


« Je pensais faire un post sur ce sujet, mais tu m'as devancé. Inutile de donner dans la redondance, d'autant que tu as dit beaucoup en peu de lignes. Je mettrai donc ton post sur nos pages.

Car cette décision familiale, surtout parentale, mérite en effet d'être mise en valeur. Bien que je pense que mon Épouse et moi ferions sans doute de même, il est malgré tout difficile de l'affirmer aussi catégoriquement tant que l'on n'est pas confronté à cette cruelle réalité.

Oui, la, même plusieurs, religions disent qu'il faut ne pas toucher à l'intégrité du corps. Mais ces mêmes religions n'évoquent-elles pas en permanence l'Amour que l'on doit porter à autrui ? Je ne sais pas si cette famille est croyante ou laïque. Mais est-ce vraiment là l'essentiel ? Sans doute que non. Par leur décision courageuse ces parents, qui ont vu partir trop tôt leur descendance, on décidé de donner une nouvelle chance à quatre autres vies, peut-être plus si l'on en croit l'article du Parisien paru ce jour.

On aurait pu espérer qu'un tel geste eut suscité plus de commentaires admiratifs, plus de débats sur le don d'organes, mais il n'en est malheureusement rien. Les internautes sont souvent plus diserts pour critiquer que pour féliciter, encourager ou seulement soutenir.

Si ces parents lisent ces quelques mots, qu'ils sachent combien leur geste est d'une grande Noblesse car d'une Générosité désintéressée et anonyme  que peu ont le courage d'offrir en de telles circonstances.

J'ai beaucoup d'admiration pour eux et si un " Dieu " existe (rien n'est moins sûr) et quel que soit le nom que l'on lui donne selon sa croyance, ils en seraiten sans doute récompensés. Dans le cas contraire, le jour où viendra le moment de rejoindre leur fils, alors ils pourront s'endormir en Paix. Cette Paix d'avoir fait quelque chose de bien durant leur vie. cette Paix d'avoir sauvé plusieurs vies.

Quant à ces quatre (peut-être plus) anonymes qui ont ainsi pu bénéficier de cette nouvelle chance offerte, j'espère qu'ils sauront prendre toute la mesure de cette opportunité et qu'ils veilleront à la préserver longtemps.

Ton post, cher Giorgio, eut sans aucun doute mérité d'être valorisé par une mise en " Une "  tant ton court article transpire de sincérité et aurait pu susciter un véritable débat de société sur le don d'organes, dons qui font cruellement défaut et dont beaucoup de patients, malheureusement n'ont pas le temps d'attendre. Beaucoup de jeunes d'ailleurs n'ont pas eu ce temps.

C'est donc avec autant de sincérité et d'admiration que nous relayons tes propos et invitons nos lecteurs à venir te lire et à y laisser à leur tour, sur ton post, si ce n'est un message d'espoir ou pour le moins un commentaire de soutien à l'égard de ces parents d'une grande dignité
.

Et puisque ce commentaire s'est transformé bien malgré moi en post spontanné, il m'apparait comme opportun d'y glisser une chanson de Florent Pagny : " Savoir Aimer ".



Savoir donner sans rien attendre en retour...     (A écouter sans modération)


Et tout comme Giogio, nous aussi, Monsieur, nous vous disons " Chapeau Monsieur " »