Sécurité publique

TEMOIGNAGE d'UNE INSECURITE ORIDINAIRE

Ce samedi 21 mai 2011, alors que le soleil brille sur notre marché aux comestibles sur la place des Découvertes noire de monde, nous avons rencontré Jaqueline (*), une noiséenne séxagénaire alerte et impliquée dans la vie de notre ville qui a été récemment agressée sur la voie publique.

Cette agression nous avait été évoquée, mais toujours soucieux de vous proposer des informations fiables et vérifiées, nous attendions le témoignage de la victime. Elle a finalement accepté de témoigner sous condition de préserver son anonymat, ce à quoi nous nous sommes bien sûr engagés.

Les Faits

Ils se sont déroulés le mardi 17 mai dernier dans le quartier de Merlan. Aux environs de 16h30, Jaqueline (*) [Photo 2 ci-dessous] achevait une promenade et se dirigeait vers son domicile. La suite, c'est Jaqueline qui nous raconte : « (...) Cela s'est passé rue de Merlan, à la sortie de la cité des " trois bonnets ", exactement face là l'immeuble de 18 rue de Merlan, je finissais de promener mon chien quand un jeune individu de type Africain, qui paraissait avoir 17 ou 18 ans, présentant très bien, et dont ni la tenue vestimentaire ni l'attitude ne m'inspirait d'inquiétude, a traversé en même temps que moi. Et je sentais une présence un peu de proche derrière moi. le temps de réaliser çà, une main très forte s'est accrochée à ma chaîne en or et il ne la plus lâchée jusqu'à ce qui arrive à la casser. Ce qui fait que j'ai été projettée à terre par la force qu'il m'opposait

                                           SL275936b

Lègères blessures mais choc profond

Et la victime de poursuivre : « J'ai des contusions diverses, au bras droit, aux deux mains. Deux jours plus tard j'ai eu des contusions qui sont apparues à l'épaule gauche, au bras , et diverses contractures musculaires dans le corps. J'ai déposé plainte  le soir-même au commissariat.[Photo 2 ci-dessous] Mais surtout c'était un cadeau de mon Mari. »  Au-delà de la valeur financière des bijoux, c'est surtout son attachement sentimental qui aujourd'hui traumatise la victime.

                     

Elle demande plus de présence policière

Car Jaqueline (*) revendique : « Quand je vois que l'on nous verbalise lorsqu'une voiture un tout petit peu où il faudrait pas, je crois qu'il y aurait une autre mission à confier à la Police Nationale ».

Alors que je lui fait savoir que les services de Polices Nationale et Police Municipale semblent plus présents sur le terrain, Jaqueline (*) a pour sa part une autre vision :« Non ! Non ! Moi j'ai pas du tout l'impression... quand un jour, lasse de tourner en rond dans mon quartier, j'ai réussi à deux heures du matin, à garer ma voiture, hélas mal, j'ai quand même un peu ricanné le lendemain matin quand j'ai vu que la contravention avait été écrite à deux heures du matin. Alors plutôt que d'avoir une contravention, un fonctionnaire qui prend son stylo bille à deux heures du matin parce que je suis verbalisée à moitié sur un trottoir  à moitié sur la chaussée,... Il avait raison sur les faits,  sur les circonstances. Mais moi quand je me fais agresser à quatre heure de l'après-midi, je pense qu'il y a une autre mission a donner à la Police. D'autant que le quartier, hélas, du Moulin fondu, a vu sa population changer ces dernières années et pas dans le bon sens ».

Pourtant, je lui fais la remarque que nous avons plutôt des bons échos de ce quartier composé de pavillons, ou de petites résidences (privées ou sociales) à taille humaine. Visiblement Jaqueline n'a pas la même opinion : « Non la population a changé depuis cinq/six ans. Il y a de plus en plus de regroupements. En particulier le soir sur la place du Moulin fondu »

                  

Des Polices pourtant plus présentes

Car malgré tout, depuis les élections municipales prtielllles de décembre dernier, force est de constater que les services de Polices, Nationale et Municipale, sont bien plus fréquentes que par le passé. En particulier en Centre Ville où les forces de l'ordre nationales font des patrouilles bien plus régulièrement et ont même interpellé quelques individus ces derniers jours.

Quant à notre Police Municipale, dont les effectifs actuels ne permettent pas encore une présence 24h/24, des recrutements sont en cours, elle est bien présente sur le terrain et patrouille régulièrement elle aussi, du moins en centre-ville.

Peut-être Jaqueline souhaiterait-elle que les autres quartiers, dont le sien, fasse également l'objet de patrouilles de proximité plus régulières ?

(*) Le prénom a été modifié à la demande de la victime

Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 21 Mai 2011 - JENB Productions



Nos articles récents

 - Les pompiers déplacent douze véhicules à noisy-le-Sec

-
Coup de tonnerre à New-York : Dominique Strauss-Kahn reste incarcéré en préventive. Mais il reste présumé innocent

- Parution du nouveau journal municipal

- Le jeune motard grièvement blessé vendredi a été opéré mais est dans un état très préoccupant

- Encore un accident grave à Noisy-le-Sec : Un jeune motard dans un état critique

- Emouvante cérémonie en la mémoire des " etoiles en fumée "

- Le Maire l'a annoncé publiquement : Pas de hausse des impôts locaux dans les trois prochaines années

 

 

Références

JENB Productions