Faits-divers


UN CAMPS DE ROMS DÉTRUIT PAR LES FLAMMES




Il était aux environs de 00h00 cette nuit lorsqu'un incendie, probablement d'origine accidentelle, s'est déclaré dans un camps de Roms sur la commune de Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis, dans le quartier du Londeau, au carrefour des rues de Neuilly et  Elsa Triolet, dans un espace arboré jouxtant l'autoroute A3.


Le Maire sur place

Laurent Rivoire (NC), Maire de Noisy-le-Sec, était déjà sur les lieux à notre arrivée, accompagné de l'un de ses collaborateurs, rapidement rejoints par Thomas Franceschini, élu d'astreinte. Un large périmètre de sécurité avait été mis en place par la Police Nationale.

Une quarantaine de Roms vivaient sur cet emplacement insalubre dissimulé à la vue du public et tous avaient quitté les lieux avant l'arrivée des secours.


Les Sapeurs-Pompiers de Paris , rapidement intervenus, ont dépêché sur les lieux " un départ normal " comprenant un fourgon premier secours, un fourgon-pompe et une échelle, venant du centre de secours (CS) de Bondy, centre qui défend notre commune en premier départ. Une camionnette de réserve d'air comprimé de Bondy a également été appelée en renfort ainsi qu'un fourgon d'appui de Montreuil-sous-Bois et une VL Officier de Garde. La crainte des pompiers était que le feu embrase tout ce secteur densement végétalisé. La fermeture de l'autoroute A3 avait même été envisagée un temps en raison de l'épaisse fumée qui se dégageait du brasier.


Comme le précisait le collaborateur du Maire « (...) il est heureux qu'il ait plu ces derniers jours et que la zone était humide, car par temps sec, en raison des nombreux végétaux, l'incendie aurait pû être bien plus dévastateur (...) ». Raison pour laquelle les Sapeurs-Pompiers avaient déployé la grande échelle pour attaquer une éventuelle extension du sinistre. Fort heureusement, quatre à cinq lances ont suffit à éteindre l'incendie qui fût rapidement maitrisé en moins d'une demie-heure. Le temps de noyer les feux résiduels et de procéder aux vérifications d'usage, l'intervention des Sapeurs-Pompiers aura duré une heure environ.


Camps Roms : le danger permanent

 

Ce nouvel incendie, qui fort heureusement n'a fait aucune victime, pose une fois encore l'insécurité induite par ces camps de fortunes. Insécurité pour leurs occupants eux-mêmes, certains de ces incendies se révélant parfois mortels comme ce fût le cas à Bobigny ( Voir notre reportage vidéo en cliquant ici ). Insécurité pour le voisinage et les secours aussi, ces camps étant parfois équipés de bonbonnes de gaz qui sous l'effet calorifique peuvent exploser et être projetées sur de longues distances. Ainsi, dans cet incendie, une partie des paroies métalliques anti-bruit a été détruite. Sans même évoquer les problèmes d'insalubrité.



La Seine-Saint-Denis est l'un des départements les plus touchés par ce phénomène qui autorise ces ressortissants d'Europe de l'Est à séjourner en France sans qu'ils n'aient droit d'y travailler légalement avant 2014.

Or notre département, dont la pauvreté est connue et sa situation financière gravement dégradée ne peut faire face seul à cette problématique.



Il devient urgent que l'État prenne ce dossier en mains de façon énergique et humaine. Car les opérations spéctaculaires d'expulsions de camps ne résolvent en rien la situation. Elles ne provoquent qu'un éparpillement des familles (parfois aidées par certaines municipalités) qui se réinstallent clandestinement dans d'autres lieux.


Jean-Emmanuel & Alexy Nicolau-Bergeret
© 28 juillet 2011 - JENB PRODUCTIONS (Noisy-le-Sec)

 

Nos articles récents

- Mort d'un septuagénaire dans une maison de retraite de Noisy-le-Sec : Trois mises en examen et le personnel communal hors de cause
- Flash : Décès de la chanteuse Amy Winehouse
- 
Mort suspecte dans une maison de retraite à Noisy-le-Sec : cinq personnes interpellées
- 
Les Sapeurs-Pompiers de Paris fêtent leur 200ème anniversaire
- Bientôt les vacances : Pensez à offrir votre sang avant de partir.... et même sur les plages !

  

   


Références

JENB Productions