Dossier spécial usine de méthanisation



EUROPE-ECOLOGIE / LES VERTS CONTREDITS SUR L'EXPLOSION DU METHANE


Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret


Groupe sur Facebook :
Usine méthanisation de Romainville

Ce groupe est ouvert à tous (voir en bas d'article)


 

Dans le dossier qui nous concerne, à savoir le projet d'usine de TMB-M* [NDLR * = Voir lexique en bas de chaque article] à Romainville (Seine-Saint-Denis, limitophe à Noisy-le-Sec), deux problèmes distincts se superposent :

-Le tri des déchets ménagers dont la rigueur est le garant d'une filière d'excellence, tant dans les produits finis obtenus que la minimisation des risques sanitaires et industriels,  rigueur dont l'efficacité semble remise en cause dans un contexte d'habitats de masse (Voir article précédent du 11 février 2012) ;

- L'utilisation d'une partie de ce résultat de tri pour produire du méthane, source d'énergie d'une part, et un compost à usage agricole d'autre part.

Dans cet article nous allons donc évoquer la phase de " méthanisation ".

Le Méthane : risques et dangers d'incendies et d'explosion

    Panneau danger explosion 03

L'association Arivem [8] craint que cette usine représente un risque industriel en particulier en matière d'incendies et/ou d'explosions. C'est le risque premier en terme de dévastation induite.

A - / Position d'EELV de Noisy-le-Sec (2012) 

Dans une interview de représentants Europe-Ecologie / Les Verts au soir de la réunion publique du 1er février, Anne Déo (conseillère municipale EELV - opposition - au conseil municipal de Noisy-le-Sec) déclare : " (...) Nous pensons qu'Arivem n'a pas joué franc-jeu, qu'il a utilisé vraiment des arguments mensongers pour agiter les peurs, pour profiter de l'inquiétude légitime des riverains, et notamment sur deux aspects qui nous parraissent très importants : (...) et le deuxième argument mensonger c'était sur les risques d'explosion, qui sont là de toute évidence impossibles, puisque déjà le méthane n'explose pas (...) " [NDLR : Sur la vidéo ci-dessous à 1'05].

Une position partagée par Christophe Cottard sur le blog d'Europe-Ecologie / Les Verts de Noisy-le-Sec [5], dans des termes à peine plus nuancés puisque l'auteur déclare : " Risques éventuels d'explosion : Il faut être clair, ils sont quasiment nuls ".


Usine méthanisation Romainville Noisy-le-Sec (partie 2 : EELV)


B- / Les positions de l'INERIS (2006 & 2010)

Cette affirmation semble toutefois remise en cause par des études de l'INERIS [35], dans le rapport d'étude n° 46032 du 10 avril 2006 titré : " Etude comparative des dangers et des risques liés au biogaz et au gaz naturel " [36], document sur lequel nous reviendrons dans un article ultérieur relatif aux problèmes sanitaires.


Il y a lieu également de tenir compte des différentes combinaisons de biogaz selon son origine. Ainsi, en page 6 dudit dossier il est écrit :

" Les compositions du biogaz peuvent varier énormément dans une même filière de production, d'un site à un autre ou bien encore sur un même site, d'une période donnée à une autre ".


Mais c'est essentiellement le paragraphe 7 qui retient notre attention puisqu'y sont évoqués " Les dangers et risques liés aux biogaz ".  Ainsi il y est écrit :

" La production et la valorisation de biogaz comportent les dangers et les risques principaux suivants :

- Incendie/explosion de mélange méthane/air, le mélange étant dangereux lorsque la concentration de méthane dans l'air se situe entre 5 et 15% vol (...) ;

Les fuites de biogaz (ou émissions incontrôlées à l'air libre de gaz combustible et toxique) [NDLR : rupture d'une canalisation, ruine d'un digesteur,...]  élèvent nécessairement les niveaux de risques associés. Dans ce contexte, il existe des situations sensibles qui dépendent des caractéristiques intrinsèques des biogaz et donc d'actions combinées ou non de certains composants :

- Formation de condensation dans les canalisations, obstruction possible des conduites et corrosion due aux composants agressifs du biogaz (...) ".

Ces problèmes ont été soulevés par l'Arivem qui semble donc être confortée sur ces points, d'autant qe le rapport d'étude n° DRA-09-101660-12814A  du même institut en date du 18 janvier 2010 titré " Scénarios accidentels et modélisation des distances d'effets associés pour des installations de méthanisation de taille agricole et Industrielle " [37], apporte des précisions.

En effet la composition du biogaz, dont on peut craindre dans le projet qui nous concerne une moindre qualité du fait du TMB d'OMR qui le précède dans le process (biogaz brut), du moins au regard d'autres types de méthanisation d'origines purement agricoles ou basées sur de stricts déchets verts ou des fractions fermenticibles non viciées (biogaz épuré) ainsi que le type de structure (confinement) sont deux variables d'ajustement dans les modélisations évoquées.

" Ainsi, le biogaz formé contient une forte proportion de gaz combustible, le méthane et d'un gaz inerte, le dioxyde de carbonne. " De fait, les limites d'inflammabilité sont relatives à la composition du biogaz et du pourcentage de ces deux composants principaux.

Le document du l'INERIS, assez technique, est à consulter, mais il ressort malgré tout que " (...) l'énergie minimal d'inflammation du biogaz (...) est nécessairement supérieure à celle du méthane à cause de la présence du dioxyde de carbone et de la vapeur d'eau, mais reste vraissemblablement suffisamment faible pour ne pas écarter des sources d'inflammation faibles telles que des étincelles d'origine électrostatique (...) ".

Par ailleurs, toujours concernant le risque d'explosion, les problèmes de surpression ou dépression interne au digesteur n'est pas à écarter en cas de dysfonctionnement des soupapes de sécurité

C- / L'avis du Cabinet HORIZONS

          Panneau danger explosion 02

Horizons est un bureau d'étude et de conseils en écologie spécialisé dans les risques technologiques et environnementaux,  mandaté par le syndic de la ZA du Parc, syndic a l'origine de la création de l'Arivem. 

Dans son rapport de mission d'expertise (note de synthèse) [38], en son chapitre 2 relatif à l'étude et prévention des risques technologiques majeurs, le cabinet Horizons considère que la société Urbaser a sous évalué les risques : " (...) L'étude de dangers souffre donc de l'omission d'un scénario à part entière, impactant l'évaluation quantitative de la probabilité des risques d'explosion (...) ".

De même, cette note de synthèse considère que " (...) le risque d'effet domino au niveau du local de valorisation du biogaz suite à un départ de feu au niveau des fosses de réceptions des OMR (...) n'a pas été évalué. (...) le risque d'incendie  au niveau des fosses OMR a tout simplement été occulté, en contradiction avec l'accidentologie (...) " Horizons soulignant que le risque incendie au niveau des fosses de réceptions représente la moitié des accidents enregistrés dans les installations de TOM tout type confondu.

Quelles conclusions ?

En l'état actuel de l'information sur les risques, on s'apperçoit à la lecture des documents que l'un des premiers facteurs de risque d'explosion est la qualité des produits entrant dans le digesteur (méthaniseur). Or, en l'espèce, le principe-même du TMB retenu pour le site est un facteur invalidant dans un contexte de collecte d'OMR dans des habitats de masse.

Il est à craindre que la sirène à laquelle nous sommes habituée le 1er mercredi de chaque mois à midi pile risque de retentir plus souvent si cette usine voit le jour.

S'il est évident que le risque zéro n'existe dans aucune installation industrielle, il est intrigant que ce type d'exploitation soit implanté dans une zone urbaine aussi dense et dont même les plans d'évaluation des risques selon différents scénarii évoqués par l'exploitant peuvent impacter de façon significative l'environnement dans un rayon pouvant atteindre jusqu'à 200 mètres autour du site (selon les scénarii retenus), rayon suffisant pour atteindre les importantes et particulièrement fréquentées infrastructures ferroviaires toutes proches, de même que les zones industrielles implantées à proximité et les habitations riveraines, dont des équipements publics.

Au delà de toute autre condition sanitaire et environnementale, c'est bien le risque incendie / explosion (du fait de l'aspect dévastateur du risque) ainsi que les protocoles particuliers d'intervention des services de secours (accès et intervention sur le site, alerte et protection des populations avoisinantes en cas de sinistre) qui devront faire l'objet d'une sérieuse concertation auprès des populations épaulées en cela d'ingénieurs et d'experts indépendants.

Dans un prochain article, nous évoquerons les risques chimiques.

Agenda : Importantes réunions publiques

Le 29 Février 2012, à partir de 19h00 : Réunion Arivem ;
Le 14 mars prochain, l'association ARIVEM organise une grande réunion publique d'information à partir de 17 h 00.

Informations détaillées dans un article ultérieur.



Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 25 février 2012 - JENB Productions - Noisy-le-Sec


Nos articles récents

Solidarité :
Les Restos du Coeur croulent sous les demandes
Environnement : Usine de méthanisation à Romainville : Qui est le Syctom ?
Environnement : Est Ensemble vote à l'unanimité un moratoire sur l'usine de méthanisation
Conso :
Le bureau principal de La Poste fermé pour rénovation
Humour : Nicolas Sarkozy se déclare candidat
Environnement : Usine de méthanisation à Romainville : La position de l'ARIVEM - interview à Noisy-le-Sec (vidéo)
People : Notre hommage à Whitney Houston (vidéo)
Environnement : Usine de méthanisation à Romainville : La position d'EELV de Noisy-le-Sec (Vidéo)

Internet : Noisy-le-Sec conserve son quintuple @ en 2012
Environnement : Ambiance électrique autour de l'usine de méthanisation (vidéo)
Environnement : Une usine dangereuse en zone habitée de l'Est-Parisien ?
Escorte Ministérielle de Nadine Morano : Les véhicules prioritaires et leurs prérogatives




Références et sources pour l'ensemble du dossier :

Les point [1] à [4] ; [6] à [7] ; [9] à [34] ont été abordés dans
nos articles précédents

[1] Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des tansports et du logement
[2] Légifrance : Loi n° 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement (version consolidée au 01 juillet 2010)
[3] Légifrance : Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2012 portant engagement national pour l'environnement (Consolidée au 10 septembre 2011)
[4] « Traitement Mécano-Biologique (TMB) et Tri-compostage » par FNE le 21 février 2011
[5] « A propos de la future usine de méthanisation de Romainville » par Christophe cottard , Blog d'EELV de Noisy-le-Sec
[6] Avis de l'ADEME sur le TMB avisTMBValidemai2010__1_

[7]
« Tri mécano-biologique » Par Europe-Ecologie Les Verts de Haute Loire
[8] Site de l'ARIVEM
[9] « Réflexions et pistes sur le traitement mécano-biologique » Par le Cercle national du Recyclage
[10]
Est Ensemble regroupe 9 communes de l'Est francilien : Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, le Pré-Saint-Gervais, Montreuil-sous-Bois, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville.
[11] Site officiel d'Est Ensemble
[12] " Moratoire sur l'usine de méthanisation " , site officiel de Est Ensemble en date du 15 février 2012
[13] Voir le site officiel du Syctom
[14] Wikipédia
[15] Statuts du Syctom consolidés au 5 septembre 2011
[16] Site officiel du SYELOM
[17] Site officiel du SITOM 93
[18] Voir les projets et études sur le site officiel à la date du 19 février 2012
[19] Page d'accueil du SITOM 93
[20] Site officiel de Charenton-le-Pont
[21] Site Officiel de la Communauté de Communes du Val de Bièvres
[22] Site officiel du Groupe des élus socialistes et apparentés au Conseil de Paris
[23] Communiqué du Syctom du 15 mai 2008
[24]
Site Légifrance : Ordures ménagères et autres déchets
[25] Site officiel du Syctom, liste des membres du Comité
[26] Info Presse - Syctom infos - Comité du 29 juin 2005
[27] Site Villa Soléa
[28] Site de Néxity
[29] Compte-rendu de la réunion publique du Syctom en date du 30 novembre 2011 sur le site de Villa Soléa
[30] Edito de laurent Rivoire, 30 juin 2011
[31]
Blog du Parti Socialiste de Noisy-le-Sec
[32] " Usine de méthanisation : des garanties à obtenir " - Blog du PS de Noisy-le-Sec, 8 février 2012
[33] " Usine de méthanisation " - Blog de Corinne Bord (Ps), Conseillère Régionale IDF
[34]
" Méthanisation à Romainville : Halte à la pédagogie de la terreur " - Blog EELV de Noisy-le-Sec, 28 octobre 2011
[35] Site officiel de l'INERIS (Institut national de l'EnviRonnement Industriel et des rISques)
[36] Etude comparative des dangers et des risques liés au bio gaz et au gaz naturel  par l'INERIS
[37] Scénarios accidentels et modélisation des distances d'effets associés pour des installations de méthanisation de taille agricole et industrielle - INERIS, rapport d'étude n° DRA-09-101660-12814A du 18 janvier 2010
[38] Rapport de mission d'expertise - Note de Synthèse - Cabinet Horizons - Eté 2011


Léxique :

- ADEME : Agence De l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie
- ARIVEM : Association des riverains de l'usine de méthanisation de Romainville
- CNR : Cercle national du recyclage
- DIB : Déchets Industriels Banals (Professionnels)
- EELV : Europe-Ecologie / Les verts
- FNE : association France Nature Environnement
 -INERIS : Institut National de l'EnviRonnement industriel et des rISques
- OMR : Ordures Ménagères résiduelles
- SITOM93 : Syndicat intercommunal pour le traitement des ordures ménagères (37 communes du 93), membre du Syctom
- SYCTOM : Syndicat intercommunal pour le traitement des ordures ménagères (84 villes d'Ile-de-France)
- SYELOM : Syndicat mixte des Hauts-de-Seine, membre du Syctom
- TH : Taxe d'Habitation
- TMB : Tri Mécano-Biologique
- TMB-H : Tri Mécano-Biologique avec méthanisation
- TOM : Taxe d'Ordures Ménagères
- TOM : Traitement des Ordures Ménagères


Groupe sur Facebook :
Usine méthanisation de Romainville

Bonjour à tous,

Essentiellement destiné aux habitants ou personnes travaillant à :
- Romainville ,
- Noisy-le-Sec,
- Pantin,
- et Bobigny,

Mais accueille d'une manière générale tout individu ou tout groupe pouvant apporter des informations utiles aux échanges.

Ici peuvent s'inscrire toutes les personnes physiques (particuliers, élus, responsables politiques,...) et morales (entreprises, commerces, collectivités territoriales, rédactions, médias, blogs..) concernées par le projet d'usine de TMB avec méthanisation à Romainville en Seine-Saint-Denis.

Ce groupe s'inscrit dans une démarche de partages d'informations sourcées, de discussions argumentées et respectueuses entre les membres, d'annonces d'évènements (réunions publiques, ...) facilitant la compréhension technique et le suivi du projet, ses enjeux environnementaux, économiques et sociaux ainsi que ses impacts sur la santé, la sécurité publique, l'environnement et le cadre de vie.

Bienvenue à celles et ceux qui souhaitent contribuer de façon pertinente à ces échanges lors de la période annoncée de Débat Public