Politique


" La démocratie, c'est d'abord un état d'esprit "
(Pierre Mendès-France)


 

Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Ce billet n'engage que l'opinion de son auteur

Petit retour en arrière, au lendemain du second tour des élections législatives. Dref Mendaci, candidat du Nouveau Centre et de la droite parlementaire, adjoint au maire de Noisy-le-Sec, publie un communiqué par lequel il prend acte des résultats, remercie ses électeurs et conclue en écrivant : " J'appelle les électeurs et électrices de ma circonscription à faire barrage au Front national ".

Ce communiqué est relayé sur Facebook par le blogueur François Duarté.

Sur le tract-lui-même : La consigne de vote

          19



Si je conçois parfaitement qu'un candidat s'exprime au lendemain d'un scrutin, démarche qui relève de la politesse élémentaire vis-à-vis des électeurs qui lui ont apporté leur suffrage, dont le mien, j'ai toujours été réfractaire aux consignes de votes, quelles qu'elles fussent. C'est à mon sens très réducteur. Car s'il y a bien une liberté inaliénable, c'est notre droit de vote, notre seul et unique droit qui ne soit pas bafoué. Il me semble que les électeurs sont suffisamment éclairés par des campagnes électorales particulièrement denses pour choisir celle ou celui qu'il entend soutenir sans avoir besoin de consigne de vote. Avec la large "propagande" politique (au sens informatif du terme) lors de ces élections, chaque citoyen avait les moyens de connaitre les candidats et leurs projets, et donc de porter sa voix sur le candidat qui lui est le plus proche en terme d'idées. Voire de voter blanc ou de s'abstenir, même s'il faudra bien un jour légiférer pour reconnaître le vote blanc. Y compris lorsque le second tour voit s'opposer un candidat du Parti socialiste et une candidate du Front national.

Marine Le Pen, après le 1er tour de la présidentielle, l'a d'ailleurs fort bien compris en indiquant, dans son discours du 1er mai, qu'à titre personnel elle voterai blanc au second tour, sans toutefois donner une telle consigne aux 17,9% d'électeurs qui l'ont soutenue. C'est à mon sens la façon la plus démocratique d'expression. Le candidat indique son choix personnel. A celles et ceux qui ont porté leur suffrage sur son nom au premier tour de faire leur choix au second.

Tout et son contraire

D'ailleurs, à bien y regarder, Dref Mendaci est resté bien vague dans sa consigne. Pour faire barrage au Front national, invite-t-il à voter pour le socialiste qu'il combattait au premier tour ? En tout cas il ne l'exprime pas clairement.

D'ailleurs, comment peut-on demander le suffrage d'un électeur sur un programme de 1er tour si c'est pour ensuite solliciter des mêmes électeurs qu'ils votent pour un programme totalement opposé six jours plus tard ? Exemple de préoccupation locale : La future usine de méthanisation à Romainville, qui fait tant de débats (à juste titre puisque ce sera la plus grande d'Europe en habitat aussi dense) et sur laquelle Dref Mendaci est le premier candidat à s'être positionné clairement contre. Pourquoi devrais-je voter au second tour pour Claude Bartolone qui n'a prêté qu' un semblant d'intérêt à ce dossier, et encore parce que nous étions en période électorale, et dont les prises de positions successives et contradictoires ne pouvaient qu'inspirer le doute et la méfiance. Preuve en est que Monsieur Batolone à peine élu, n'a pour seule obsession, non pas les inquiétudes des habitants de sa nouvelle circonscription (redécoupage électoral), mais de postuler au " Perchoir " de la nouvelle Assemblée nationale. 

Un socialiste traite notre maire de " collabo " !

Par une lettre ouverte datée du 15 juin, Jean-Paul Lefebvre, président du groupe socialiste (opposition, 3 élus) au Conseil municipal,  cet élu demande à Laurent Rivoire, notre maire, " de prendre clairement position sur cet enjeu républicain en appelant les Noiséens à faire barrage au FN ".  (Lettre ci-dessous)

          17



Mais c'est l'ancien élu socialiste à la citoyenneté lors de la calamiteuse mandature éponyme de mars 2008 à décembre 2010 qui va totalement déraper le 16 juin en écrivant sur son mur Facebook " Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un maire collabo... " comme en témoigne la capture d'écran ci-dessous :

    capture écran nasser Ferradj - insulte le maire de Noisy-le-Sec



Le maire de Noisy-le-Sec entame des poursuites en justice

Par un communiqué de presse qui nous a été adressé hier, Laurent Rivoire, notre maire, fait part de ses plus vives critiques à Claude Bartolone, notre nouveau député en ces termes :

" Monsieur le Député,


C’est avec stupéfaction et inquiétude que j’ai pris connaissance d’une lettre de votre soutien noiséen du PS, M. Jean-Paul Lefebvre, qui s’est permis de m’agresser et de m’attaquer personnellement à propos des élections législatives des 10 et 17 juin – auxquelles je n’étais pas candidat comme vous le savez. Vous avez été élu le 17 juin au soir et je vous en félicite. Néanmoins, l’ensemble des faits que je vous rapporte dans cette lettre fait ombrage à votre élection et j’espère qu’une réaction de votre part viendra mettre un terme à tout cela.

De plus, Monsieur le Député, j’ai appris les accusations très graves portées par l’un de vos militants les plus actifs, Monsieur Nasser Ramdane Ferradj, à mon encontre. Propos qu’il assène et ré-assène en me traitant de « collabo ». Je me suis d’ailleurs permis de vous écrire en tant que Président du Conseil général et employeur de ce monsieur dans un courrier en date du 18 juin également. J’espère qu’il ne restera pas sans réponse et réaction de votre part.

Je pense que vous savez parfaitement ce que ce propos de « collabo » signifie, et mon avocat aura parfaitement l’occasion d’en donner la signification précise lors du procès que j’intente à l’encontre de ce proche soutien de votre campagne législative (comme en témoigne son « site » Facebook, pièce jointe).


Outre les attaques répétées contre ma personne, je ne saurais trop attirer votre attention sur les nombreuses dérives qui ont marqué cette campagne à l’encontre du candidat Nouveau Centre qui vous était opposé, M.Dref Mendaci, de Noiséens d’un quartier populaire, des anciens combattants, et à mon encontre ces derniers jours, à travers des propos diffamatoires qui m’ont été adressés.

Revenons sur quelques faits, dérives, provocations et accusations, qui se sont traduits par :

- Vos équipes de colleurs qui ont traité M. Mendaci, Nouveau Centre, de candidat « facho », ainsi que deux jeunes du quartier du Londeau, eux-mêmes traités de « facho » [...], le 31 mai dernier, alors qu’ils faisaient remarquer à vos équipes que salir le quartier en y jetant des affiches décollées n’étaient pas du meilleur goût (une main courante a semble t-il été déposée au Commissariat de la Police municipale de Noisy-le-Sec). M. Mendaci vous a saisi le 7 juin dernier (cf. lettre ci-jointe) et n’a reçu aucune lettre en retour de votre part ! M. Mendaci est d’ailleurs toujours dans l’attente du procès que vous lui avez promis dans votre lettre du 1er juin.

- Une de vos équipes de colleurs – deux personnes parfaitement identifiées par la Police et contre qui j’ai porté plainte pour outrage – ont délibérément, sur ordre de leur hiérarchie noiséenne (selon leurs propres dires), insulté et dérangé une manifestation d’anciens combattants, avec un « doigt d’honneur » à l’appui. [NDLR : Voir notre article sur cet incident]

- Votre soutien noiséen J-P. Lefebvre, a délibérément lancé une campagne « islamophobe » sur notre ville, faisant ainsi une véritable campagne, que le FN n’aurait certainement pas reniée (vous pouvez vous reporter au lien Internet suivant pour connaître les propos tenus par M. Lefebvre : www.93sang30.com/2012/06/un-elu-socialiste-de-noisy-le-sec-veut-faire-fermer-un-lieu-de-cultemusulman-au-londeau/ ). Ces mots sont édifiants !

- Une lettre ouverte aux relents nauséabonds à mon attention, signée de M. Jean-Paul Lefebvre et du Parti Socialiste, me demandant de faire barrage au FN. Chose que le candidat Dref Mendaci a fait très rapidement, à travers un communiqué de presse très explicite, que j’ai partagé, et que j’ai approuvé une seconde fois, afin que les « sectaires » du PS noiséen comprennent parfaitement.

- Enfin, les propos tenus par M. Ferradj, que j’évoquais en début de lettre, m’accusant de « collabo » 
(faits constatés par huissier sur le réseau Facebook) et pour lesquels j’intente un procès sans tarder.

Monsieur le Député, il est temps de réagir à ces comportements anti-républicain, anti-démocratique et qui insultent à travers moi la population noiséenne.

Aussi, je vous demande solennellement :

- de présenter des excuses, en votre nom, pour les insultes de « facho » proférées à l’encontre d’un élu Nouveau Centre, candidat aux législatives, et de deux jeunes d’un quartier insultés par vos militants – ces accusations, ne sont pas anodines, surtout quand elles sont proférées à l’encontre de jeunes issus de l’immigration ;

- de condamner avec force et vigueur les prises de position clairement islamophobes de M. J-P.
Lefebvre ;

- de présenter vos excuses, chose que vous n’avez toujours pas faite, alors que je vous l’ai instamment demandé le vendredi 8 juin par courrier, à mon équipe et aux anciens combattants pour le comportement insultant de vos militants, en l’occurrence un « doigt d’honneur » en ma direction et en celle des personnes présentes ;

- de condamner sans retenue les propos de M. Nasser Ferradj, m’insultant et me traitant de « collabo », d’allié objectif du Front National, sur Facebook. Je demande qu’il soit instamment exclu du Parti Socialiste ;

- de condamner sans détour le principe de la lettre nauséabonde de M. J-P. Lebfebvre du 15 juin, alors que des prises de position très claires ont été annoncées par M. Mendaci et moi-même.

Sur ce dernier point, les écrits de Monsieur Lefebvre dans sa lettre du 15 juin sont parfaitement odieux et scandaleux. En approuvant cette lettre, Monsieur le Député, vous ne donneriez pas une image grandie de la politique. J’espère donc que vous la condamnerez fermement. Les prises de position de M. Mendaci et de moi-même sont très claires : faire barrage au FN ! Vouloir faire croire le contraire – en traitant des centristes de « fachos », « collabos », « alliés objectifs » du Front National – me fait craindre sur la future manière de conduire les affaires de notre pays, de notre circonscription, avec les militants et élus de votre formation.

Dans l’attente de vos actes en réponse à tous ces éléments, dont je ne doute pas que vous ferez diligence, sous peine de donner à nos concitoyens une image équivoque du Parti Socialiste et de ses méthodes – je me permets de vous rappeler la non-invitation du 1er magistrat de la Ville de Noisy-le-Sec par le Ministre de l’Intérieur lors de sa venue au commissariat de Noisy-le-Sec le 17 mai dernier.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’expression de mes meilleures salutations républicaines.

Laurent Rivoire

maire de Noisy-le-Sec ".


Nous avions connu des heures sombres dans notre ville à une période où notre commune était dirigée par une mairesse socialiste. En cette période où ce parti socialiste enchaîne les succès électoraux, on aurait pu s'attendre à une accalmie. Bien au contraire, il semble que certains militants socialistes n'en deviennent que plus arrogants encore, sombrant dans l'outrancier, le vulgaire et l'injurieux. 


Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 20 juin 2012 - JENB Productions - Noisy-le-Sec


Contacts :

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.15.84.91.01


Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous :
agenda@jenbproductions.fr

 


Nos articles récents


Politique : Les socialistes mal à l'aise sur l'usine de méthanisation (vidéo de la manifestation)
Législatives : Le Député socialiste Claude Bartolone en pleines contradictions sur l'usine de méthanisation de Romainville
Méthanisation romainville : Inquiétudes sur la concertation
Fusillade à Noisy-le-Sec : Amal Bentounsi crie sa douleur dans la dignité
Travaux : Stationnement désormais interdit sur le parking près de la gare

Solidarité : La fête des voisins à Noisy-le-Sec en vidéo
Nouveauté : Noisy-le-Sec reçoit le Label " Ville Solidaire 2012 " (vidéo)