Tramway T1


Le Conseil régional contre-attaque



Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret

 

Danger tramway 02

Réponse ferme, voire cinglante, du Conseil régional d'Ile-de-France (CRIDF)  à la lettre ouverte de Laurent Rivoire,  Maire de Noisy-le-Sec, à propos du prolongement Est du tramway T1.


En effet, par un mail reçu ce jour d'un de nos lecteurs, il nous a été adressé copie de la missive datée du 16 novembre et signée de Pierre Serne, vice-président chargé des transports et des mobilités au CRIDF, à l'attention de notre édile. Après en avoir vérifié l'authenticité auprès du CRIDF, nous la publions in extenso, tout comme le courrier initial de Laurent Rivoire déjà accessible sur nos pages.



      Dossier tramway T1 © JENB Productions


« Monsieur le Maire,


Je tiens à vous réaffirmer l'importance que j'accorde au prolongement de la ligne 1 du tramway vers Val-de-Fontenay, qui est un projet d'envergure concernant de nombreux territoires jusqu'ici isolés et mal desservis par les transports en commun, ainsi que des dizaines de milliers d'usagers. Sachez que ce dossier me tient particulièrement à coeur.

De nombreux efforts ont été faits pour donner suite aux multiples demandes de la ville de Noisy-le-Sec, et j'ai toujours affirmé, en tant que vice-président chargé des transports et des mobilités au CRIDF et vice-président du Syndicat des Transports d'Ile-de-France [NDLR : STIF], la primauté de l'intérêt général. Je n'ai d'ailleurs jamais dit, contrairement à ce que vous prétendez dans votre courrier adressé à Jean-Paul Huchon, président du [CRIDF] et président du [STIF], le 15 novembre dernier, que " les projets de transport ne se feraient pas sans le consentement unanime de l'ensemble des maires concernés". Bien au contraire, il est important que ce projet aboutisse dans les meilleurs délais, malgré votre opposition. Il est d'ailleurs soutenu par l'ensemble des autres élus concernés, et très attendus des habitants comme l'ont montré les concertations.

Je trouve regrettable que vous ayez pu me prêter de tels propos, et surtout, que vous écriviez des choses que je n'ai jamais dites. J'espère sincèrement qu'il s'agit d'un malentendu et non de malhonnêteté, et souhaite que vous corrigiez au plus vite les choses.

Dans l'espoir de vous compter un jour dans les soutiens au projet utile du prolongement de la ligne 1 du tramway vers l'est, je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de ma considération.

Pierre Serne »

     Tramway T1 Noisy-le-Sec Décembre 2008 03 tracé Jaurès pietonnisé © Archives JENB Productions


Cà sent le méthane !

Car au delà de la polémique sur les éventuels propos qu'aurait tenu Monsieur Serne sur « le consentement unanime de l'ensemble des maires concernés » à Romainville, si ce dernier entend défendre « la primauté de l'intérêt général », Laurent Rivoire, quant à lui, entend défendre sa position articulée autours de deux points importants : l'infrastructure et l'économie de notre coeur de ville. Dans le cadre des réunions publiques sur l'action municipale (il reste encore trois dates) qu'il propose dans chaque quartier, notre édile y aborde cette thématique du tramway. Pour lui, il n'est pas question que le tramway passe en centre-ville. Trop  destructeur à son goût. Notre maire conforte ainsi sa position en se référant à l'étroitesse de la voirie Jean-Jaurès, la destruction du tissu économique qui y est implanté et les problèmes d’infrastructure dans le secteur Anatole France. Nous reviendrons plus en détails sur ces observations.

Il propose donc une nouvelle alternative : Créer une bifurcation à Bobigny en direction de la Plaine-Ouest. Une proposition que Laurent Rivoire considère comme plus pertinente au regard des projets d'urbanisme de la ZAC de l'Ourcq et du carrefour de la Folie en particulier.

Il convient toutefois de rappeler que le STIF a délibéré sur ce tracé si controversé en centre-ville le 8 juillet 2009



Quels sont donc aujourd'hui les possibilités dont disposerait notre maire pour contrer cette décision ? C'est là la vraie question de fond.

Tout comme l'usine de méthanisation qui se voit contestée jusque dans nos Conseils municipaux, de Noisy-le-Sec, Romainville, Pantin et Bobigny et dont il est craint que François Dagnaud, le président socialiste du Syctom, n'essaye de passer en force (nous aurons une idée le 4 décembre), Jean-Paul Huchon, le président socialiste de notre région, va-t-il faire de même pour le prolongement du tramway T1 vers l'Est ?

Nous aurons l'occasion de donner la parole à Laurent Rivoire à l'occasion d'un prochain billet.

Mais d'ores et déjà, la bataille du tramway est relancée à Noisy-le-Sec...  Çà sent le gaz !

Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret 
© 30 novembre 2012 - JENB Productions - Noisy-le-Sec

Ne ratez aucune de nos infos > Cliquez ici


logo commentaires JENB Productions


logo a lire également sur nos pages JENB Productions

Evènement : Les Crazy Dunkers bientôt à Noisy-le-Sec (Vidéo)

Politique nationale : 
Marre de ces politiciens de caniveaux : Fillon et Copé, dehors !

Politique municipale : Les élus vous rencontrent dans vos quartiers (vidéo)

Web : Nouvelle guerre internet à Noisy-le-Sec et au delà

Circulation automobile : Redoutables PV électroniques à Noisy-le-Sec

Tramway T1 : Le Maire de Noisy-le-Sec s'oppose au prolongement par le centre-ville

Politique municipale : Le Parti Socialiste perd son groupe au Conseil municipal (vidéo)

 


logo contact JENB Productions

 AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.15.84.91.01

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? 

Contactez-nous : agenda@jenbproductions.f