Justice


Une plainte de l'opposition classée sans suite



Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret

Logo flash politique JENB Productions

A l'occasion de la séance du Conseil municipal du 22 mars 2012, Jean-Paul Lefebvre, conseiller municipal socialiste et alors président du groupe d'opposition éponyme - groupe aujourd'hui disparu suite à la démission d'Alda Pereira-Lemaitre qui a décidé de siéger sans étiquette - avait interpellé le maire, Laurent Rivoire, sur son étonnement quant à des travaux de rénovation concernant un appartement de la Ville attribué au frère d' un collaborateur du maire, travaux de rénovation dont l'élu d'opposition a contesté la sincérité de la facturation : « (...) Donc au total, sur 12000 euros de travaux, il y a 4809 euros de facturation indue, de surfacturation, d'arnaque si je puis dire (...) »

Une plainte avait donc été déposée aux motifs d'ingérence et de prise illégale d'intérêt.

La justice classe sans suite : le maire lavé de tout soupçon

Par un communiqué de presse reçu hier, le cabinet du maire nous informe que la plainte de l'élu socialiste a été classée sans suite en ces termes :

« 
Un conseiller municipal d’opposition PS a déposé une plainte / dénonciation le 11 avril 2012 contre un collaborateur de Laurent Rivoire ainsi que le frère de ce collaborateur, pour ingérence et prise illégale d’intérêt, concernant un appartement de la Ville.

Après examen, le Procureur du Tribunal de Grande Instance de Bobigny a considéré que cette procédure ne justifiait pas de poursuite pénale.

Par décision du 30 janvier 2013, cette plainte /
dénonciation a donc été classée sans suite.

Cette décision de Justice vient laver de tout soupçon le collaborateur de cabinet, son frère et
 donc indirectement le Maire, sur la supposée affaire que tentait de soulever l’opposition municipale.

Laurent Rivoire tient à souligner qu’il n’a jamais douté de l’intégrité de son collaborateur, injustement mis en cause par cette dénonciation, accusation qui était destinée à salir l’ensemble de l’équipe de la majorité municipale.

Il se réjouit de cette décision du Parquet qui rétablit la vérité et l’honneur du collaborateur de
 cabinet du Maire et de l’ensemble de son équipe municipale. »

               communiqué de presse Mairie Noisy-le-Sec 14fevrier 2013

Dont acte. 

Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret 
© 15 février 2013 - JENB Productions - Noisy-le-Sec


 abonnement Newsletter blog JENB Productions 


logo contact JENB Productions

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.15.84.91.01

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous : agenda@jenbproductions.fr