Municipales 2014 Noisy-le-Sec


Le combat le plus important de sa carrière politique



Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret

Il ne fait plus aucun doute que les socialistes noiséens sont en campagne électorale : L'inaccoutumée présence de Claude Bartolone, député socialiste de la circonscription apparu à Noisy-le-Sec aux cotés du candidat Jean-Paul Lefebvre ce samedi matin, en témoignait. 

2014 01 18 noisy-le-sec claude bartolone PS © JENB Productions (43b)

Une inauguration réussie

Implanté en lieu et place de l'ancien commerce « Hygiène-Service », spécialisé dans la lutte contre les nuisibles (çà ne s'invente pas), le nouveau local de campagne du candidat socialiste Jean-Paul Lefebvre bénéficie d'un emplacement idéalement situé Place Jeanne d'Arc. 

Dès 10h ce samedi matin, les sympathisants socialistes noiséens se sont vus offrir viennoiseries et boissons chaudes par des équipiers de campagne, vêtus de coupes-vents gris clairs sérigraphiés du slogan du candidat (Photo 2), le tout aux sons d'un groupe de tambours et tambourins. Un point pour le blouson estampillé qui distingue bien les équipiers actifs de campagne dans la foule et officialise l'équipe. De plus, cela change de l'écharpe, choisie par d'autres candidat(e)s. Quelques 200 personnes étaient présentes. C'est une bonne mobilisation donc, bien que le battage médiatique précédant la manifestation et les personnalités annoncées laissaient espérer mieux, pour ce premier évènement du candidat Jean-Paul Lefebvre, qui entame probablement là, la joute électorale la plus importante de sa carrière politique. 

2014 01 18 noisy-le-sec inauguration local PS © JENB Productions (5b)

Car, le 10 octobre dernier, les militants socialistes noiséens l'ont en effet désigné, en scrutin de section, comme leur tête de liste, face à la conseillère régionale Corinne Bord, dans un contexte parait-il tendu, à en croire Le Parisien de l'époque. Lourde responsabilité pour cette désignation espérée depuis longtemps par l'actuel conseiller municipal d'opposition (qui a vu disparaître, au cours du dernier mandat, le groupe socialiste qu'il présidait au conseil municipal au détour de la démission de Mme Alda Pereira, voir vidéo) mais qui pourrait bien s'avérer, au final, être un cadeau empoisonné.

Déjà, en 2007, la désignation d'Alda Pereira comme tête de liste socialiste en vue des Municipales de 2008 s'était déroulée, ni dans un optimisme débordant, pas plus que dans des prévisions favorables au parti socialiste, menant alors une liste commune avec Europe-Ecologie Les Verts (EELV). La sous-estimation des capacités de rassemblement des adversaires, déjà à cette époque,  ont abouti à la surprise des scores dévoilés au soir du premier tour, tant de la maire sortante (Nicole Rivoire avec plus de 41%), que du candidat de la gauche forte (Gilles Garnier, avec 26%, à un seul point derrière les socialistes et écologistes arrivés, ensemble, à 27%). Certes, le 2e tour a vu la victoire de la gauche. Mais dans quelles conditions de fusion et de dépôt de la liste en préfecture ! 

On connait tous la suite et pourquoi la gauche a perdu la ville au lendemain des élections partielles de 2010.

Les contribuables, en particulier les ménages, se souviennent bien  de cette élection 2008, tellement ils ont été fiscalement sollicités dès que celui, qui se présente à nouveau aujourd'hui à leur suffrage pour 2014, alors devenu 7e adjoint socialiste, notamment en charge des finances, s'était empressé, dès mars 2008, d’alourdir massivement la fiscalité locale. Le choc fut rude, y compris pour les foyers modestes dont je suis. La pause fiscale adoptée, depuis 2011 par la nouvelle équipe menée par Laurent Rivoire, fût la bienvenue après trois années de hausses consécutives. Malgré tout, la fiscalité locale reste un handicap pour les mutations immobilières à Noisy-le-Sec.


Evolution taxe habitation noisy-le-Sec 2008 2013b

 Evolution taxe foncière noisy-le-Sec 2008 2013

A l'occasion de cette inauguration de local, les prises de paroles ont été introduites par Nasser Ferradj, qui a dénoncé une « politique clientéliste » du maire sortant et fustigé « une ville laissée aux mains de promoteurs immobiliers », considérant peut-être que notre ville n'est pas assez dotée de logements sociaux.

Le secrétaire de la section noiséenne, à qui revenait donc l'introduction de la manifestation, a lancé la campagne sur le thème du changement « pour tous les Noiséens », considérant par ailleurs que son candidat représentait «
la seule liste de gauche ». Même s'il s'est immédiatement empressé de rappeler que son parti « restait ouvert à tout rassemblement », évoquant ainsi l'inévitable fusion de second tour, cette présentation de la liste socialiste m'est apparue bien présomptueuse au regard de l'échiquier politique local.

Toiser, dès le début de la campagne, ses futurs potentiels partenaires de fusion de second tour laisse augurer des négociations compliquées. Pour ma part, j'ai pu assister à l'inauguration du local de campagne d'Alda Pereira (PRG, Génération Écologie et société civile), et au lancement de celle d'Olivier Sarrabeyrouse et Anne Déo (PC, FdG, EELV) . Jean-Paul Lefebvre n'est donc pas, ni le seul, ni le premier candidat qui se déclare à gauche, mais seulement le troisième.

Cela s'annonce compliqué à gauche.

Le candidat donne une autre dimension à sa campagne

2014 01 18 noisy-le-sec inauguration local PS © JENB Productions (46b)

Jean-Paul Lefebvre ayant eu la bonne idée de donner une dimension nationale à sa campagne municipale en invitant le président de l'Assemblée nationale venu lui apporter son soutien, il sera ainsi plus aisé pour les observateurs locaux d'évoquer les projets du candidat.

Certes, le quatrième Personnage de l'état est venu apporter son soutien. Mais, celui qui fût élu député de la circonscription face à une candidate Front national dans un contexte de forte abstention (moins d'un électeur sur 2), puis devenu président de l'Assemblée nationale suite au tweet ravageur de Valérie Trierweiler, s'est contenté du "
minimum syndical ". Bref discours, très, voire trop généraliste, avec plus ou moins les mêmes propos que ceux entendus par le passé. Claude Bartolone ratissait large, évoquant l'urbanisme, les transports, mixité sociale : « nous sommes de toutes les couleurs, de tous les horizons ». Un discours bien fade, loin de l'enthousiasme des personnalités charismatiques invitées en février 2008. Par ailleurs difficilement audible en raison d'une sono capricieuse.

En invitant donc ainsi un personnage important de la République, le candidat Jean-Paul Lefebvre rappelle qu'une élection municipale a des enjeux locaux, mais aussi une dimension bien plus large. Et puisque le candidat est socialiste, il permet ainsi de comparer sa campagne à la politique socialiste menée depuis mai 2012 au niveau national. Par ailleurs, la présence de Gérard Cosmes, président socialiste d'Est Ensemble et de Philippe Guglielmi, 1e Fédéral de Seine-Saint-Denis, permettront aussi d'évoquer les politiques socialistes menées, tant au niveau intercommunal que départemental.

Nous reviendrons plus en détails sur le projet porté par le candidat, mais d'ores et déjà ce dernier a réaffirmé son total soutien au projet destructeur du tramway T1

L'élection municipale de Noisy-le-Sec va-t-elle se transformer en référendum sur le tramway T1 ?

Echos de campagne

Laurent Rivoire a ouvert sa permanence de campagne au 27 rue Jean-Jaurès. On attend de connaitre la date d'inauguration.

Alda Pereira invite la population à partager la galette républicaine le samedi 25 janvier à 15h30 au 97 rue Jean-Jaurès.

Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret  
© 21 janvier 2014 - JENB Productions - Noisy-le-Sec  

abonnement Newsletter blog JENB Productions 02


logo a lire également sur nos pages JENB Productions

Municipales 2014 à Noisy-le-Sec Notre dossier complet

Solidarité : Un colis remis après l'incendie

Faits-divers : Trois blessés légers dans un incendie d'appartement à Noisy-le-Sec

Sécurité publique : 
Un nouvel an réussi à Noisy-le-sec

Faits-divers : ils tentent de détruire une caméra de vidéo-surveillance et incendient une voiture

Santé publique : La permanence médicale de Noisy-le-Sec élargit ses horaires

Internet : Comment saborder son blog politique en moins d'une heure à 5 mois des élections


logo contact JENB Productions

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.17.90.47.04

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous : agenda@jenbproductions.fr


logo commentaires JENB Productions