Santé


Pour l'égalité d'accès aux soins



Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret

Impulsée par Anne Déo (Adjointe à la santé sous la mandature 2008/2010 d'Alda Pereira), la permanence médicale de Noisy le-Sec élargit ses horaires sous la mandature (2010/2014) de Laurent Rivoire. Bel exemple d'une politique intelligente au service de tous les Noiséens... et même au delà !

Création de la permanence

Aide médicale urgente, image d'illustration

Noisy-le-Sec, presque 40'000 âmes, est comme beaucoup de villes périphériques de la banlieue parisienne. Sa population, hétéroclite au gré des fluctuations économiques, est aujourd'hui paupérisée. Elle a donc rencontré au fil des ans un creusement dans l'inégalité d'accès au soins.

Dans le même temps, l'offre de soins s'est tarie : les moyens accordés au service public ne suffisent plus et le secteur privé est confronté à une crise des vocations et des installations, provoquant de facto une pénurie de professionnels, dont certaines spécialités sont criantes, comme la pédiatrie, la gynécologie ou l'ophtalmologie, et par effet domino, une accessibilité moindre pour le patient. La spécificité de l'urgence nécessitait une réponse appropriée. Et si la loi de 1986 relatif à l'Aide Médicale Urgente (AMU) a annoncé les prémices d'une réorganisation des services d'urgences, les députés d'alors ont surtout mis l'accent sur les différences et la complémentarité des Sapeurs-pompiers et des tous nouveaux Samu de l'époque.


Fort heureusement, l'urgence est majoritairement bénigne et ne nécessite qu'un diagnostic médical de première intention. Dans un passé pas si lointain, les médecins libéraux organisaient eux-même leurs tours de garde les week-end et jours fériés. Les années passant, la difficulté à trouver des remplaçants aidant, le système s'est étiolé dans un climat général défavorable (transformations de cliniques, réorganisation des hôpitaux, baisse des effectifs libéraux...). Face à ce constat, confrontée aux demandes de la population, Anne Déo, Adjointe au maire (Alda Pereira) de 2008 à 2010, s'est beaucoup investie pour concilier toutes les parties prenantes à ce projet de santé publique : Médecins libéraux, hôpital de Montreuil, Ordre des médecins, Ville. Ainsi, le 31 mai 2009, après de long mois de préparation, la nouvelle permanence de soins noiséenne ouvrait ses portes les dimanches et jours fériés de 8h à 14h.

L'organisation était à la fois séduisante et innovante. En effet, les médecins libéraux volontaires étaient pleinement investis, d'autant que la Ville de Noisy-le-Sec mettait à leur disposition les moyens personnels et techniques du centre municipal de santé. En liaison privilégiée avec l'hôpital de Montreuil et le Samu, cette permanence a montré toute sa pertinence et son utilité.

Extension de l'amplitude horaire

Médecin 01

Sitôt après son élection en décembre 2010, Laurent Rivoire n'avait pas caché son désir d'augmenter l'amplitude horaire de cette permanence. C'est tout naturellement Elisabeth Lefeuvre, adjointe en charge notamment de la santé et du handicap, qui a oeuvré pour élargir le temps d'accueil de patients de plus en plus nombreux.
 
« Dès octobre, le maire Laurent Rivoire a signé la convention avec la Maison médicale de garde de Noisy-le-Sec. Les amplitudes horaires ont évolué, offrant ainsi à tous, un accès plus large à la permanence de soins. Désormais, les patients qui nécessitent une consultation d’urgence pourront être orientés par le centre 15 vers la permanence noiséenne les samedis de 14 h à 20 h, les dimanches et les jours fériés de 8 h à 20 h. » précise ainsi le communiqué de presse de la mairie.

En l'absence du médecin traitant qui doit malgré tout être privilégié, cette permanence de soins permet de traiter les pathologies soudaines qui ne relèvent ni de moyens hospitaliers, ni de moyens lourds du Samu et pour lequel le patient ne peut différer une consultation. Il doit préalablement contacter le centre 15.

Cette initiative est soutenue par le Conseil régional d'Ile-de-France à hauteur de 32 000 euros.

Voilà qui justifie pleinement les travaux d'accessibilité réalisés cet été par la ville, avec le soutien de la réserve parlementaire du sénateur-maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas, à hauteur de 40 000 euros.

Horaires de la Maison médicale de garde

Le samedi de 14 h à 20 h
Le dimanche et les jours fériés de 8 h à 20 h
Centre municipal de santé Fernand-Goulène
5 rue Pierre-Brossolette à Noisy-le-Sec

Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret  
© 08 novembre 2013 - JENB Productions - Noisy-le-Sec  

abonnement Newsletter blog JENB Productions 02


logo a lire également sur nos pages JENB Productions

Lynchage à Noisy-le-Sec : La direction du collège tente-t-elle de minimiser l'affaire ?

Lynchage à Noisy-le-Sec : En vidéo, la soeur de la victime témoigne 

Conso : Le décevant Filouplanet2 de noisy-le-Sec

Municipales 2014 Noisy-le-Sec : Climat de fortes contestations à Noisy-le-Sec ?


Municipales 2014 Noisy-le-Sec : La candidature socialiste n'est pas encore ratifiée

Quartiers : La sécurité publique, enjeu majeur des prochaines élections à Noisy-le-Sec

Internet : Comment saborder son blog politique en moins d'une heure à 5 mois des élections


logo contact JENB Productions

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.17.90.47.04

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous : agenda@jenbproductions.fr


logo commentaires JENB Productions