L'arrêt de bus " Place des Découvertes " à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) est dégradé depuis le mois d'aoùt 2010. C'est une station importante puisqu'elle est desservie par une longue ligne de bus, la ligne 105 qui part des Pavillons-sous-Bois pour relier la Porte des Lilas (Paris 19ème) ainsi que la ligne 545 (ex navette de Noisy-le-Sec) qui a été transformée sous la mandature précédente, en particulier sous l'impulsion des élus Verts, en une véritable ligne reliant la gare de Noisy-le-Sec à Bagnolet.


Un abri-bus détérioré depuis cinq mois

Mais surtout, cet arrêt est situé en coeur de ville, face au marché aux comestibles tri-hebdomadaire ce qui en fait une station très fréquentée.

Les dégradations concernent plus précisemment la verrière composée de deux glaces. A cette période de l'année qui a vu des conditions météorologiques difficiles (neige, pluie), on pouvait tout de même s'interroger sur les raisons qui ont fait qu'au bout de cinq mois aucune réparation n'était entreprise pour réhabiliter cet abri-bus. De prime abord, on pourrait même penser que la R.A.T.P. ne se soucie gère de ses usagers. D'autant que la période hivernale n'étant pas terminée, des périodes de pluies sont inéluctables.

La RATP, fort peu aimable, se dégage de toute responsabilité

Contacté par téléphone lundi [ NDLR : 10 janvier 2011 ], le service relation presse  ne s'est guère montré aimable, puisqu'il n'a pas fallu moins de cinq appels pour enfin trouver un interlocuteur à la direction de la RATP qui accepte de répondre à nos interrogations.

Notre correspondant s'est immédiatement dédouané de toute responsabilité en ces propos : « (...) vous savez les abris-bus ne sont pas du ressort de la RATP,  la plupart sont détenus par Decaux (...) Ce qui est du ressort de la RATP c'est le poteau, ce que l'on appelle la "Tête de vache"  et c'est çà qui fait foi pour l'arrêt du machiniste [NDLR : Photo ci-contre] et ensuite les abris-bus qui sont des supports publicitaires sont pour la plupart gêrés par la société Decaux. Donc pour ce qui est de l'abri-bus, il faut vous adresser à la société Decaux.  (...) Il faut vraiment vous rapprocher d'eux ».

Une station de bus sans statut juridique ?

Seul problème, et de taille au regard de cette conversation, il apparait donc que seul le poteau RATP fait foi pour matérialiser la station. Or, dans ce cas précis qui nous concerne, il n'y a justement aucun poteau RATP pour signaler cet arrêt. En conséquence de quoi, si l'on se référe aux propos de mon interlocuteur, le poteau étant absent, cet arrêt n'a donc aucune valeur juridique.

D'ailleurs, toute la signalétique officielle RATP (Lignes de bus desservies, trajets et horaires) est directement apposée sur l'abri-bus en question (Photo ci-dessous).


Donc, soit l'arrêt de bus est sans statut juridique en l'absence du fameux poteau dit " tête de vache ", soit la signalétique officielle de la RATP apposée sur l'abri en question rend opposable la responsabilité de la Régie dans son entretien.

La réponse de Decaux à la hauteur de son professionnalisme

Chez Decaux, on ne plaisante pas avec le travail. Et on donne une suite immédiate à mon appel. J'expose mon interrogation à une jeune femme fort aimable et lui fais part de mon étonnement quant aux délais de réparation anormalement long par une entreprise par ailleurs réputée  pour son sérieux.

Et c'est ainsi qu'elle m'explique que cet abri-bus « est  chez nous d'un desing particulier avec une toiture en verre. La première partie de la toiture a été cassée en aoùt [NDLR : 2010]. On a prit la décision de déposer les autres éléments de la verrière peu de temps après puisqu'on avait constaté un risque de maintenabilité, de la mécanique de l'abri et donc un risque de chute de cette partie-là, on a préféré la déposer. Ensuite, pour être tout a fait transparente avec vous, nous avons eu un soucis avec le fournisseur de ces verres-là,  qui est un fournisseur que l'on a en Italie. On vient de se procurer les glaces pour cet abri-là, on les a reçues la semaine dernière et donc on va récupérer les éléments mécaniques pour pouvoir les refixer dessus.  (...) je regrette les délais, mais j'ose espérer que vous avez pu constater sur d'autres abris en Seine-Saint-Denis où nos des délais de réactivité sont bien meilleurs que dans ce cas. »

Un design spécifique à Noisy-le-Sec

Mais mon interlocutrice fort aimablement poursuit en m'indiquant que « (...) les glaces de toit, on en remplace très très peu, nous avons mal appréhendé le délai de fourniture sur ce type de glaces, donc nous n'en avions pas suffisamment en stock. En fait, sur les glaces de fonds,  les "glaces caissons",  on a de bien meilleurs délais puisque ce sont des verres que l'on consomme d'avantage. Mais à l'avenir on s'engage à avoir du stock permettant de couvrir des délais plus courts de fourniture (...) » et mon interlocutrice de poursuivre en précisant « (...) le modèle d'abri-bus, en terme de design, est propre à la commune. Seule la ville de Noisy-le-Sec a ce modèle là. Mais maintenant on a appréhendé le problème pour avoir suffisamment de glaces en stock (...) ».

Cet abri-bus devrait donc être réparé au plus tard à la fin du mois.

il ne restera donc plus qu'à la RATP à installer le poteau officiel pour matérialiser juridiquement cette station...

Propos recueillis par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 13 janvier 2011 - JENB Productions

- Toute notre actualité locale
- S'abonner gratuitement à notre NewsLetter pour suivre notre actualité en temps rèèl