Usine de méthanisation


Et le gagnant est ....



Par 
Muriel Nicolau-Bergeret

danger explosion prtit

Elle n'est pas encore construite, ne verra peut-être d'ailleurs jamais le jour (pour le plus grand bien des riverains) bien qu'elle fasse toujours l'objet d'études et concertations, mais elle est déjà célèbre. Au point d'être nominée aux Prix Pinocchio du Développement durable édition 2012. Ces prix, organisés par l'association « Les Amis de la Terre », ont pour but d' « d'illustrer et de dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises françaises, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu'elles utilisent abondamment  ».

Nominée dans la catégorie « Plus vert que vert »

Selon le site de l'organisateur, le prix de cette catégorie est « (...)
décerné à l'entreprise ayant mené la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles.

 

Les entreprises aiment surfer sur la vague du développement durable pour légitimer leurs activités. Mais la réalité est souvent bien moins verte ! ».

La future usine de Romainville, projet porté par le président socialiste du Syctom, qui a su s'attirer la fronde des riverains et plus récemment des maires des villes riveraines concernée, sentant sans doute que ce projet pourrait se révéler catastrophique sur le plan électoral à l'approche des municipales, est ainsi nominée dans la catégorie « Plus vert que vert » en ces termes : « 
Avec Urbaser Environnement, transformez vos déchets? en déchets ! ». Le Projet y est ainsi présenté :

       Prix pinocchio 2012 c


« 
De nouvelles techniques de gestion des déchets se développent au détriment de l’environnement et des terres agricoles .

Transformer vos pots de yaourts ou vos lingettes désinfectantes en compost de qualité prêt à l’emploi pour vos jeunes pousses ? C’est ce à quoi s’engage Urbaser Environnement, spécialiste du secteur et tenant de la technique révolutionnaire du « Tri Mécano Biologique ». L’entreprise prévoit d’ailleurs de construire l’une de ces usines miracles à Romainville (Seine-Saint-Denis). (...) Mais la réalité est malheureusement moins reluisante ! La technique est chère [2] et mal maîtrisée. Le compost produit par ce type d’usine est refusé par les agriculteurs et pour cause, la norme française autorise qu’1m3 de compost issu de ces usines contienne jusqu’à 5 kilos de verre ou de métaux et 2, 7 kilos de sac plastique [3]! Une norme déjà très laxiste, mais qui bien souvent n’est même pas atteinte, obligeant l’abandon du compost en décharge et in fine une nouvelle accumulation de déchets ! (Lire la suite sur le site)  »


Pour en savoir plus et voter, cliquez sur la photo ci-dessus. 

Et profitez-en pour découvrir les autres nominés. Des pépites de dossiers ubuesques...

Grande manifestation nationale

L'Arivem, association des riverains de la future usine de Romainville, la plus grosse d'Europe en milieu urbain si dense, a su mobiliser la population. En Février 2012, sous la pression de 700 riverains mécontents en réunion publique à Romainville, l'Arivem a obtenu un moratoire. Elle a réussit à alerter les maires. Ainsi, Corinne Valls (DG), maire de Romainville, se montre de plus en plus opposée au projet. Laurent Rivoire (NC), maire de Noisy-le-Sec, a également fait savoir qu'il s'opposait au projet (un voeux  voté en décembre 2011 officialise le refus du Conseil Municipal qui n'avait jamais été consulté auparavant). Catherine Peyge (PC) ne cache pas ses inquiétudes, et Bertrand Kern (PS), Président d'Est-Ensemble, intercommunalité en charge des déchets, il a préféré démissionner au motif de non cumul des mandats et pour mieux s'impliquer dans sa ville de Pantin. Quant, Gerard Cosme (PS), maire du Pré-Saint-Gervais et successeur de Bertrand Kern, il reste pour le moins prudent.

Dans le Roannais, la mobilisation intensive de la population et l'implication forte des élus locaux est eu pour effet... d'obtenir l'abandon d'un projet similaire au notre

L'ARVEM organise donc une grande manifestation nationale à Paris le 17 novembre prochain. Plusieurs organisations de province et même de l'Europe viendront apporter leur soutien aux habitants Romainville, Noisy-le-Sec, Bobigny et Pantin, ... « Il faut rester mobilisés » persiste ainsi François Mouthon, président de l'Arivem. « C'est maintenant que tout se décide. Là où les habitants restent fortement mobilisés avec des élus locaux très impliqués, certains projets sont abandonnés. A l'inverse, lorsque la mobilisation des riverains s'essouffle avec des élus non motivés, les lobbys industriels s'installent. A Romainville comme dans toutes les villes avoisinantes, il nous faut rester mobilisés. Et je leur donne rendez-vous à Paris le 17 Novembre défiler boulevard Saint Germain jusqu'au ministère de l'Environnement où nous demanderons audience »   

Vous pouvez consulter notre dossier sur cette usine en cliquant ici pour les articles et en cliquant là pour accéder aux vidéos traitant ce sujet.

Retrouvez également tous les détails sur le site de l'Arivem.

Auteur : Muriel Nicolau-Bergeret 
© 30 octobre 2012 - JENB Productions - Noisy-le-Sec


A lire également :

Social : Les nouveaux tarifs dans les cantines des collèges du 93

Accident rare : Déraillement du tramway T1 à Noisy-le-Sec

Jeunesse : 
Découvrez la talentueuse majorité silencieuse (vidéo)

Insolite : Spectaculaires travaux au terminus du tramway

Clash : L'Arivem s'explique sur l'audit de l'usine de méthanisation à Romainville (Vidéo)

Ambiance au PS ! : L'ancien maire de noisy-le-sec quitterait le Parti Socialiste

Carton rouge ! : No comment !

De qui se moque-t-on ? : Les mesurettes démagogiques du socialiste Claude Bartolone

Nuisances : Un peu d'ordre s'impose


Contacts :

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.15.84.91.01


Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous : agenda@jenbproductions.fr