Aujourd'hui, nous commémorons le 69ème anniversaire de l' "Appel du 18 Juin" lancé depuis Londres par le Général De Gaulle sur les ondes de la BBC (En réalité, cet appel a bien été diffusé à cette date, mais non enregistré. Le document audio disponible ne fût enregistré que le 22), suite à l'invasion allemande, débutée le 10 mai pour finir le 14 juin par l'entrée des troupes ennemies dans Paris. L'armistice est signée par le Maréchal Pétain le 16 juin.

L'appel du 18 juin sera le premier d'une longue série. Et c'est sans doute la première fois dans l'histoire que le média radiophonique est utilisé pour une subversion de masse.

Petit retour, ou plutôt, grand bond en arrière, et plus exactement le 24 octobre 1929. En ce "Jeudi noir", la Bourse de Wall-Street s'effondre dans un contexte spéculatif. Les emprunteurs ne peuvent plus rembourser les banques qui, a leur tour, se retrouvent en difficulté voire en faillite, privant de trésorerie tout le secteur industriel qui ne peut plus investir. Licenciements, chômage de masse et précarité sont omniprésents dans un contexte de spirale infernale. (25% des américains sont au chômage en 1933).

Dès lors, le continent européeen est touché à son tour, puisque les Bourses de l'europe sont elles-mêmes dépendantes de banques américaines exsangues. Toutes les capitales de notre vieux contient s'effondrent à leur tour. La France est touchée plus tardivement parce que son économie est un peu moins dépendante des banques américaines. Finalement, seule L'URSS résiste car cette économie communiste est autonome.

Dans ce contexte, les années 1930 voient émerger l'autarcie et la montée en puissance des partis d'extrême droite. En Allemagne, Hitler lance de grands chantiers d'armement et s'impose comme un chef auquel on voue un véritable culte. En Italie, Mussolini renforce sa position de leader. En France, pour faire face à cette montée des extrêmismes, les partis de gauche (communistes, socialistes et radicaux) s'unissent en 1935 sous l'appellation de "Front Populaire" et gagnent les élections de 1936.

Dans les années 1930, apparaissent les premiers camps de concentration où sont envoyés les opposants politiques (Les Goulags en URSS, ainsi que les camps de Dachau, Buchenwald,.. en Allemagne où sont expédiés en masse les opposants communistes).

L'aura d'Hitler monte en Allemagne. Ces concitoyens voient en lui le chef qui fait face à la crise dans un contexte de propagande à grande échelle. Alors que le monde entier vit la récession, les Allemands surmontent la crise économique. En mars 1938, Hitler s'empare de l'Autriche et revendique l'ouest de la Tchécoslovaquie qui lui sera accordé lors des "accords de Munich", qui volent en éclats un an plus tard lorsqu'Hitler envahit le reste de la Tchécoslovaquie, suivi en septembre 1939 de l'invasion de la Pologne. La France et l'Angleterre déclarent alors la guerre à l'Allemagne nazie (1er septembre 39).

C'est ainsi que neuf mois plus tard, Charles De Gaulle lance son appel du 18 juin et crée en gouvernement en éxil (Londres puis Alger) pour contrer le régime de Pétain et préparer une fin victorieuse du conflit.

La crise économique de 29 fût l'un des détonateur de cette seconde guerre mondiale.

Et étrangement, 78 ans plus tard, l'Europe revit quelques facettes de l'Histoire, avec la crise de Sub-primes dès 2007 aux Etats-Unis toujours dans un contexte spéculatif, la faillite de banques américaines, les répercussions sur les bourses européennes dès 2008 avec, là encore, la spirale infernale touchant le secteur industriel, la montée du chômage en masse. Et la montée de l'extrême droite et de partis populistes dans certains pays (Région Flandre en Belgique, Pays-Bas, Danemark, Autriche, et plus modéremment en Hongrie et en Italie) lors des dernières élections européennes.

Les grands chantiers lancés par Nicolas Sarkozy ressemblent au "New deal" de Roosevelt.

Bien-sûr, le contexte international diffère sensiblement : Les pays européens ne sont plus des puissances coloniales, le monde asiatique supplante l'économie mondiale, et surtout la construction de l'Europe est bien avancée.

Pour terminer cette tranche d'histoire, je conclurai sur une interview récente (lors de la campagne des européennes) de Pierre LERENARD, Doyen de notre Conseil Municipal. Lorsque je lui demandai quel mot il associait au mot "Europe", il me répondit : "Le mot PAIX".

L'Association "L'Appel du 18 juin" organise à Noisy-le-Sec une cérémonie commémorative  ce jour à 19 h 00 au rond-point du Général-De-Gaulle.

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
© 18 juin 2009 - JENB PRODUCTIONS
Pour les sources iconographiques, passer la souris sur les photos.

A LIRE EGALEMENT

AUTRES INFOS LOCALES

CIRCULATION PERTURBEE ET DEVIATION BUS 105 LE 21 JUIN

VIOLENCES CONJUGALES : UN MEUTRE TOUS LES TROIS JOURS

450 JEUNES INVESTISSENT NOISY-LE-SEC

FOOTBALL : NOISY EN FORCE

BASKET : RESULTAT DU TOURNOI VISINONI

TRANSPORTS EN SEINE-SAINT-DENIS : LE BUS 545

LES BRAQUEURS DE NOISY-LE-SEC RETROUVES

NOUVELLE PERMANENCE DES SOINS EN SEINE-SAINT-DENIS

TOUTES NOS ARCHIVES