Dans le cadre des actions syndicales menées par la fonction publique, ( voir les différentes analyses et infos locales  sur Le Post.fr ) et alors que dès hier matin la Rédaction du Post.fr s'interrogeait sur la pertinence d'un tel mode d'action, s'appuyant en cela sur les propos tenus par le chercheur Jean-Marie Pernot de l'IRES (Institut de recherches économiques et sociales) dans la Tribune de Genève , plus localement, notre Maire socialiste de Noisy-le-Sec (93 Seine-Saint-Denis) recevait, ce jeudi 21 janvier 2010, une délégation de la CGT Territoriaux représantant une large fraction de nos personnels municipaux.

Amélioration nuancée du dialogue social

Monsieur Didier Lemoine (photo ci-dessous), Secrétaire de la CGT Territoriaux à Noisy, que nous avons pû interviewer  dès sa sortie de l'Hôtel-de-Ville, se montre visiblement satisfait de cette rencontre avec notre édile : « Il n'y a pas de commune mesure dans ce que l'on peut appeler le dialogue social, que ce soit avec le maire ou la haute administration, il y a effectivement un ton qui a changé » tout en nuançant ses propos quant aux actions concrêtes : « Maintenant, dans l'application concrête et dans l'amélioration du service public, je pense que pour l'instant on est encore dans une situation un peu d'attente et beaucoup de nos collègues sont aujourd'hui, au minimum surpris, au maximum déçus, de l'action de la municipalité par rapport à la pérénité et au développement du service public à Noisy-le-Sec.»

Quelles revendications ?

Les revendications les plus marquantes concernent le deuxième plan de stagiairisation « puisque madame le Maire s'était engagée à ce qu'au 1er janvier, 80 collègues soient stagiérisés dans la fonction publique territoriale à Noisy-le-Sec et que pour l'instant, à priori, çà traine un peu des pieds. Ce serait, d'après madame le Maire, des questions uniquement techniques de montage de dossiers administratifs qui tiennent la route pour pouvoir les présenter en Préfecture ».

Les conditions de travail. Dans ces aspects plus quotidiens, il semble, d'après ce représentant syndical, que certains services se plaignent d'absence d'équipements professionnels qui devraient leur être normalement attribués (sabots et blouses, chaussures de sécurité pour les personnels techniques,...). et Monsieur Lemoine d'insister : « il y a un retard assez considérable qui fait qu'aujourd'hui, il y a un certain nombre de collègues qui sont inquièts ». Un sentiment partagé par Angélique Simon, membre du CHS (représentant du personnel CGT), qui insiste sur « le matériel pour qu'ils puissent travailler (...) et il y a aussi un manque de matériel pour pouvoir faire les travaux lors de leurs interventions sur les sites » citant en cela l'éxemple d'un employé qui devait installer un ballon d'eau chaude. Si le ballon avait été fourni, il manquait juste les matériels de raccordement. Ceci confirme par ailleurs d'autres informations qui avaient été porté à notre connaissance pour des travaux de peinture.

L'explosion des catégories A

Alors que dès le début du mandat, Jean-Paul Lefèbvre (PS), Adjoint en charge des finances, a souligné le poids important de la masse salariale dans le budget municipal, dû à des embauches injustifiées, selon lui, par l'équipe précédente, Didier Lemoine s'interroge aujourd'hui sur l'explosion des catégories A : « Ce qui nous étonne toujours depuis un an et demi effectivement, c'est l'explosion des catégories A, avec dans certains secteurs une pyramide entre les catégories qui n'est pas du tout respectée, puisqu'on a, par exemple dans la filière administrative, plus de 60 catégories A pour une trentaine de catégories B et 140 à 240 catégories C. »

L'intercommunalité inquiète

Didier Lemoine le reconnait : Concernant la préparation de l'intercommunalité et les légitimes inquiétudes des personnels, « A Noisy-le-Sec, en tout cas, je pense qu'il y a eu un certain effort de fait. Peut-être parce que Madame Guigou [NDLR : Députée PS et Adjointe au Maire en charge de l'intercommunalité] était à l'initiative de cette interco, on a été consultés. Ceci dit, au niveau des neuf villes, le syndicat CGT n'est pas du tout satisfait puisque l'on a dans ces villes, des syndicats à la fois premiers au niveau professionnels, et présents en tout cas dans ces neuf villes, notre "intercommunalité syndicale", si j'ose dire, n'a pas été tout a fait satisafaite de la façon dont les débats ont été menés, en particuliers sur les questions des transferts du personnel et la question du régime indeminitaire qui leur sera attribué. (...) On peut largement mieux faire ».

Contactée, notre Maire socialiste, n'a pas souhaité répondre à nos questions et nous a invités à prendre connaissance de son communiqué sur son blog personnel, communiqué dont on sent que chaque mot a été soupesé.


Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET
© 22 janvier 2010 - JENB PRODUCTIONS

Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet ? Vous avez repéré une erreur ? Ecrivez à jenbproductions@dbmail.com avec votre correction et en indiquant l'url du post.

à Lire également sur nos pages :

-
Dernière minute: Les amicales de locataires en colère
- Communiqué de presse de l'opposition municipale de Noisy
- Communiqué de presse du Maire de Noisy-le-Sec
- Le Maire de Noisy-le-Sec sanctionné par le tribunal administratif
- Il veut rentrer dans son parking, il se fait tabasser
- Inquiétante progression des faits-divers à Noisy-le-Sec
- Lettre ouverte aux 39 Conseillers Municipaux de Noisy-le-Sec